Prêter attention au commun qui vient

Prêter attention au commun qui vient
Conversation avec Martin Givors & Jacopo Rasmi
Dans cet entretien réalisé en exclusivité pour Multitudes par Martin Givors et Jacopo Rasmi, l’anthropologue Tim Ingold réfléchit aux implications politiques de son travail. Il éclaire ainsi en quoi les questions de lignes, d’attention, d’éducation ou d’habitation dont il parle dans ses travaux touchent profondément à des questions de démocratie et de commun, de liberté et de diversité. Il suggère au passage que l’art et l’anthropologie peuvent entrer ensemble en correspondance avec un renouvellement de la pensée de la démocratie comme manière de mener nos vies en commun par la différentiation et l’attention.

Paying Attention to the Coming Commons
An Interview with Martin Givors & Jacopo Rasmi
In this interview with Martin Givors and Jacopo Rasmi, anthropologist Tim Ingold discusses the political implications of his previous and current work. He suggests a number of ways in which the questions of lines, attention, education, wayfaring or dwelling elaborated in his books and articles might shed a relevant light on issues of democracy, community, freedom and diversity. He comes to the conclusion that art and anthropology can be brought together into correspondence with a rethinking of democracy as a way of leading common life through differentiation and attention.

Ingold Tim

Anthropologue, il occupe depuis 1999 la chaire d’Anthropologie Sociale à l’Université d’Aberdeen. Il étudie et enseigne notamment les connexions entre l’anthropologie, l’archéologie, l’art et l’architecture (les « 4 As »), qu’il développe dans son essai Making: Anthropology, Archaeology, Art and Architecture (Routledge, London, 2013). Parmi ses livres, ont notamment été traduits en français Une brève histoire des lignes (Zones Sensibles, 2011), Marcher avec les dragons (Zones Sensibles, 2013), et Faire (Dehors, 2016).