Réaction de Bamba Gueye Lindor après le passage de Joey Strarr dans l’émission de Karl Zéro, dimanche décembre à h

Depuis sa constitution, notre collectif lance un appel aux jeunes à s’inscrire et voter aux élections présidentielles en espérant résoudre des problèmes très anciens. En cela vous êtes sur la même ligne que nous.
Cependant, en disant que les jeunes de banlieues seront mieux protégés avec leur carte électorale, nous pensons que Joey Starr a parlé un peu vite et sans réfléchir. Que pense-t-il des immigrés qui n’ont pas de carte électorale et de ceux qui ne souhaitent pas en avoir? Pense-t-il que ces immigrés doivent être considérés comme des racailles ? La carte électorale doit-elle être un critère d’honnête homme ?
Si la création de votre collectif va dans le sens d’agrandir le clan des politiques qui séparent les hommes entre eux,cette voie ne sera jamais la nôtre.
Depuis sa création après les massacres de Ceuta et Melilla, notre collectif a mis l’accent sur le combat du néocolonialisme qui impose à l’Afrique et aux Africains d’être toujours à la traîne et à la merci des pays capitalistes. Nous demandons à nos enfants Français de soutenir un candidat aux prochaines élections présidentielles qui proposera dans son programme la décolonisation totale de notre continent. Et surtout, le retrait du soutien que tous les gouvernements Français sans exception, de gauche et de droite, ont apporté aux « chefs d’Etat Africains » qui détruisent leurs peuples.
Nous entamons la première phase : demander à tous les jeunes de France de voter.
Mais, ne nous y trompons pas, une campagne d’information et de positionnement doit suivre. Des propositions honnêtes, claires et précises s’imposent.
Je demande donc à Joey Strarr de ne pas parler trop vite. Qu’il appelle les jeunes à voter est une très bonne chose, mais de telles déclarations sont nuisibles à ceux qui démarchent pour une réelle justice.
Si le collectif « devoirs de mémoires » est d’accord avec son argumentation, nous souhaiterions qu’il le dise clairement.

www.damnes-delaterre.org
Contact@damnes-delaterre.org