Suzanne Doppelt. Dans le genre poésie

M68-couv2e-A M68-couv2e-B M68-couv3e-A M68-couv3e-B M68-couv4e-A M68-couv4e-B

Lorsqu’il a fallu constituer cette Icône poétique, c’est-à-dire cet ensemble d’une quarantaine de pages, cela a spontanément pris la forme d’une courte anthologie personnelle, bien loin évidemment d’être exhaustive, une anthologie guidée en priorité par le goût d’une lectrice qui est aussi un auteur. Ainsi je n’ai cherché ni l’unité – qui serait pour le moins artificielle, ni la disparité et pourtant malgré leur singularité ces textes travaillent tous dans l’innovation formelle caractéristique de la poésie contemporaine. Ils manifestent chacun la diversité et la multiplicité des genres. Il est devenu bien difficile de répondre à la question : à quoi reconnaît-on la poésie ? Et c’est tant mieux, elle se tient plus que jamais sur des territoires mobiles, en mouvement continu. Les frontières avec la prose sont poreuses, tout comme celles avec les langues étrangères, langues qu’elle creuse et expérimente à volonté, elle recherche des procédures inédites quitte à s’affranchir du vers et de la rime, elle s’associe volontiers à d’autres formes d’art, la musique, les arts plastiques, le cinéma sans négliger pour autant de renvoyer, à sa manière, à des motifs passés et à constituer des généalogies personnelles.

Il s’agit là d’un ensemble franco-américain, parce que la poésie américaine (beats, école de New York, language poets, objectivistes entre autres) a largement dialogué avec les auteurs français et continue de le faire créant ainsi une profonde dynamique. Ce qu’Emmanuel Hocquard a appelé un Bureau sur l’Atlantique. Quatre des auteurs de cette Icône sont aussi traducteurs.

Il s’agit de poètes vivants, le texte le plus ancien date de 2014 et le plus récent est l’extrait d’un travail en cours. Tous sont inédits.

On pourra dire que la poésie contemporaine est illisible, pourquoi pas ? On peut aussi se demander si cela n’a pas toujours été le cas. Quelle que soit l’époque, l’exploration des possibilités de la langue a supposé la complexité. Elle peut aussi devenir un objectif un peu caustique : John Ashbery déclare quelque part vouloir écrire un poème dont la critique ne pourra pas dire le moindre mot.

Ce dossier Icônes est dédié à John Ashbery, juillet 1927 – septembre 2017.

M68-icones-01-Francois-Genot-p96-97 M68-icones-01-Francois-Genot-p98-99

BREEZEWAY

John Ashbery

M68-icones-02-John-Ashbery-p102-103 M68-icones-02-John-Ashbery-p104-105

Traduction Olivier Brossard

Poèmes tirés de Breezeway, Ecco, 2015, copyright © John Ashbery
All rights reserved. Published by arrangement with Georges Borchardt, Inc.

USOPEN
Olivier Brossard
MATCH RETOUR
(d’après Le serment du Jeu de Paume
de John Ashbery, Corti, 2015)
PARTIE EN COURS

M68-icones-03-Olivier-Brossard-p108-109 M68-icones-03-Olivier-Brossard-p110-111

AGNÈS MARTIN,
HOMMAGE À LA VIE
SANS TITRE
Cole Swensen

M68-icones-04-Cole-Swensen-p114-115 M68-icones-04-Cole-Swensen-p116-117

M68-icones-05-Suzanne-Doppelt-p120-121

PHOTO-CALL
Vincent Broqua

M68-icones-06-Vincent-Broqua-p124-125 M68-icones-06-Vincent-Broqua-p126-127

JAGUAR HARMONICS
Anne Waldman

M68-icones-07-Anne-Waldman-p130-131 M68-icones-07-Anne-Waldman-p132-133

CLIM
Pierre Alferi

M68-icones-08-Pierre-Alferi-p136-137 M68-icones-08-Pierre-Alferi-p138-139

M68-icones-09-Francois-Matton-p142-143

J’AI RENCONTRÉ
JOHN ZORN
Fred Léal M68-icones-10-Fred-Leal

M68-icones-10-Fred-Leal-p146-147 M68-icones-10-Fred-Leal-p148-149 M68-icones-10-Fred-Leal-p150-151 M68-icones-10-Fred-Leal-p152-153

Frédéric Léal

Exerce la médecine générale à Bordeaux. Il est l’auteur de plusieurs romans et récits publiés essentiellement aux éditions P.O.L et aux éditions de l’Attente. Dernière parution : le Mont perclus de ma solitude, P.O.L, 2015.

Pierre Alfieri

Auteur d’une quinzaine de livres de poésie, de romans et d’essais (pour la plupart chez P.O.L), mais aussi de films expérimentaux. Il enseigne la littérature aux Beaux-Arts de Paris. Parmi les dernières publications : Kiwi (roman) en 2013, Brefs (discours) en 2016, Parler (théâtre) en 2016.

Anne Waldman

Poète, performer, activiste, a co-fondé en 1974 The Jack Kerouac School of Disembodied Poetics avec Allen Ginsberg à Naropa University. Elle est l’auteure de plus de quarante livres, parmi lesquels Fast Speaking Woman, Marriage: A Sentence; Structure of the World Compared to a Bubble Gossamurmur et Voice’s Daughter of a Heart Yet To Be Born.

Vincent Broqua

Écrivain, traducteur et professeur de littérature et arts nord-américains à l’université Paris 8. Il est membre de Double Change. Parmi ses publications : Récupérer, même = same, À partir de rien ; Anne Waldman, Archives, pour un monde menacé (tr. et éd.) publié chez joca seria.

Cole Swensen

Écrivaine et traductrice, elle enseigne à Brown University. Elle a publié dix-sept livres de poésie, dont six ont été traduits en français, le dernier, Le nôtre, traduit par Maïtreyi & Nicolas Pesquès, est paru en 2013 chez Corti. Aux États-Unis, elle a traduit entre autres Jean Frémon, Hervé Le Tellier, Pierre Alferi, Suzanne Doppelt.

Olivier Brossard

Enseignant-chercheur à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée / Institut Universitaire de France. Traducteur, il dirige la collection américaine des éditions joca seria. Il est membre de l’association double change. Il a traduit Le Serment du Jeu de Paume de John Ashbery aux éditions José Corti.

John Ashbery

Associé à « l’école de New York des poètes », il était l’un des plus grands écrivains américains. Son œuvre considérable, poésie, critique d’art, a reçu de nombreuses distinctions, notamment Autoportrait dans un miroir convexe (1975). En français, on trouve ses livres aux éditions joca seria, José Corti, P.O.L, entre autres.

Suzanne Doppelt

Écrit et fait des photographies. Ses livres sont publiés aux éditions P.O.L. Dernière Parution : Vak spectra, P.O.L, 2017. Elle dirige la collection « Le rayon des curiosités » chez Bayard et fait partie du comité de rédaction de la revue Vacarme.