Archives du mot-clé nietzsche

La Nouvelle-Calédonie fantôme
La Nouvelle-Calédonie se présente comme un territoire hétérogène marqué par le déploiement de contre-emplacements disciplinaires tels que le bagne, la réserve et la mine. Le présent article entend retrouver, à travers la formation de ces hétérotopies, ce qui module les identités, corrélativement au rapport à la terre, par le jeu insidieux des normes disciplinaires et régulatrices. Par-delà l’ethnologie qui s’attache à rendre compte de la primitivité du peuple kanak, on propose ici une mise à plat des préjugés, en revenant à la formation des identités colonisées. Le kanak n’est pas le contemporain de l’européen. C’est là une asymétrie temporelle qui s’apparie à une asymétrie spatiale pour dominer un peuple d’insoumis et lui prêter les traits du sauvage et du délinquant. Ce peuple et son territoire n’ont pas à être émancipés par la voie de la « modernisation » : ils appartiennent au présent et à l’avenir, n’en déplaise à ses détracteurs.

Ghostly New Caledonia
New Caledonia is a heterogeneous territory haunted by disciplinary counter-spaces like the penal colony, the reservation and the mine. This article attempts to retrieve, through such heterotopias, that which modulates identities, in correlation with the land, through the insidious play of disciplinary and regulating norms. An ethnological approach of the “primitiveness” of the Kanak people fights prejudices by revisiting colonized identities. The Kanak is not contemporaneous of the European. This temporary asymmetry parallels a spatial asymmetry staged to dominate this unsubjugated people in order to portray it as savage and delinquent. This people and its territory do not need to be emancipated by modernization; they belong to the present and the past, like it or not.

L’insistance des possibles
Pour un pragmatisme spéculatif
Cet article s’efforce de reprendre l’appel de Whitehead : « la philosophie ne peut rien exclure ». La philosophie spéculative prolonge ainsi l’empirisme radical de W. James. Sa tâche est de se situer sur le terrain de l’expérience dans sa multiplicité, et de préserver ce que l’expérience fait importer. Mais l’importance ne peut jamais être réduite à un état de fait. Faire importer une situation, c’est intensifier le sens des possibles qu’elle recèle et qui insistent en elle, à travers les luttes et revendications pour une autre manière de la faire exister.

The Insistence of the Possible
For a Speculative Pragmatism
This article strives to continue the call of Whitehead: “Philosophy cannot exclude anything”. Thus speculative philosophy extends W. James’ radical empiricism. Its task is to locate itself on the ground of experience in its multifariousness, and to preserve what experience makes important. But importance can never be reduced to a matter of fact. To make a situation important consists in intensifying the sense of the possible that it holds in itself and that insists in it, through struggles and claims for another way of making it exist.

L’être le plus faible possible
Dans cet entretien, Tristan Garcia revient sur le premier principe de son « ontologie plate » : laisser être toutes choses également, concevoir « quelque chose » comme l’être si faible que rien de plus faible ne peut être conçu. L’intérêt d’une telle ontologie libérale est de permettre la reconstruction de métaphysiques, après la postmodernité, mais d’interdire aux métaphysiques de s’absolutiser et de passer pour des ontologies par défaut. L’ontologie la plus faible est là pour court-circuiter les constructions métaphysiques, en réaffirmant à tous les étages de la construction que n’importe quoi est également quelque chose.

The Being as Weak as Possible
In this interview, Tristan Garcia explains the first principle of his “flat ontology”: let all things equally be, conceive “something” as the being so weak that nothing weaker can be conceived. The interest of such a liberal ontology is to allow the reconstruction of metaphysics, after postmodernity, but to prevent metaphysics to become absolute and to pass for ontologies in the absence of a true one. The weakest ontology is there to short-circuit the metaphysical constructions, by reasserting at every step of the construction that anything is equally something.

Visualités, virtualités et trauma
Temporalités de la guerre à distance

Selon certains auteurs, les technologies militaires contemporaines – automatisation croissante de la vision et intégration d’images de synthèse – font émerger de nouvelles temporalités. Le réalisateur allemand Harun Farocki et l’artiste israélien Omer Fast articulent le lien entre tempo-ralité, virtualité, trauma et monde militarisé. À partir de leurs œuvres et de ces notions, il s’agit ici d’analyser différentes interprétations du remaniement de la temporalité et de la subjectivité à l’ère des guerres high-tech.

Visuality, Virtuality, Trauma
Temporalities of Remote War

Different authors have shown how contemporary military technologies—with the increasing auto-mation of vision and application of computer-generated imagery—have given rise to new tempo-ralities. The German filmmaker Harun Farocki and the Israeli artist Omer Fast articulate the link between temporality, virtuality, trauma and the militarized world. Based on their works and these concepts, the paper analyses different interpretations of the reshaping of temporality and of sub-jectivity in the age of high-tech wars.

Le populisme et le populaire

La dénonciation du populisme est analysée ici comme une manière de structurer le champ politique selon une certaine distribution des capacités et des incapacités, qui dissout a priori l’objet qu’elle prétend mettre en lumière. À cette attitude s’opposent les usages communs du terme « populaire », en particulier dans les textes de Stanley Cavell sur le cinéma hollywoodien, qui se poursuivent aujourd’hui dans certaines études sur les séries télévisées : dans les deux cas, un parti pris de perfectionnisme démocratique fait apparaître l’ordinaire comme un terreau d’intelligence davantage que comme la banalité du vulgaire.

Populism and the Popular

The denunciation of populism is analyzed as a way to structure the field of politics according to a certain distribution of agencies and capabilities which dissolves its very object, the power of the people. Against such an attitude, references to the “popular”, as illustrated in Stanley Cavell’s writ-ings on film and in current studies on TV series, restore a form of popular agency within the per-spective of democratic perfectionism.

Le « nouveau monde » des histoires

Les thèses défendues ici par l’un des membres du collectif Wu Ming prennent le contrepied des discours habituels tenus sur le populisme. Raconter des histoires, s’armer des pouvoirs propres du storytelling ne revient pas nécessairement à embobiner les masses dans des bobards : sous certaines conditions, cela peut au contraire aider à la circulation de récits émancipants, qui élèvent l’intelligence de ceux qui les racontent comme de ceux qui les écoutent.

The “New World” of Stories

The theses defended by a member of the Wu Ming collective go against the grain of the common discourses against populism. The practices of storytelling do not necessarily lead to luring the masses by lying to them: under certain conditions, it can put into circulation empowering myths which elevate the intelligence of those who tell the tales as of those who listen to them.

Vers Madrid. Le cinéma de l’approche de Sylvain Georges

Vers Madrid
Le cinéma de l’approche de Sylvain Georges

Cet article propose une lecture du dernier film de Sylvain Georges Vers Madrid, dédié au mouvement des Indignados. Tentant de cerner ce qui fait la particularité de l’objet documentaire, et de l’œil documentaire de Sylvain Georges en particulier, il explore trois façons dont on pourrait en-tendre la proposition suivante : le cinéma documentaire de Sylvain Georges est un cinéma de l’approche. L’approche est alors successivement entendue comme appareillage, comme prise de champ et comme approximation sensible.

Towards Madrid
Sylvain Georges’ Cinema of the Approach

This article offers a reading of the last film by Sylvain Georges, Towards Madrid, dedicated to the move-ment of the Indignados. In its attempt to focus on the specificity of the documentary mode of filming, it explores three possible interpretations of the following proposition: “Sylvain Georges’s documentary films are to be understood as a cinema of the approach”, where the approach is successively described as a matter of apparatus, as a form of distancing and as a sensitive approximation.

Sortir de l’anthropocène

L’Anthropocène est un « Entropocène », c’est-à-dire une période de production massive d’entropie précisément en cela que les savoirs ayant été liquidés et automatisés, ce ne sont plus des savoirs, mais des systèmes fermés, c’est-à-dire entropiques. Le nouveau critère de redistribution qu’il s’agit de mettre en œuvre dans l’économie du Néguanthropocène doit être fondé sur une capacité de désautomatisation qu’il faut ressusciter.

Exiting the Anthropocene

The anthropocene should be written “entropocene”, i.e., a period of mass production of entropy due to the fact that many fields of knowledge have been abolished and liquidated : they no longer belong to human knowledge, but offer closed systems of automatic reactions, which, as such, present high levels of entropy. The new criterion of redistribution needed in our age of Neguanthropocene must be based on our capacity to disautomatize and resuscitate a whole range of human operations.

Archéologie des media et arts médiaux
Dialogue avec Garnet Hertz

Dans ce dialogue avec Garnet Hertz, Jussi Parikka argumente pour une archéologie des media qui puisse constituer une méthodologie de recherche universitaire au sein des études des media et des arts médiaux. Suivant cette idée directrice de la construction nécessaire d’une fondation théorique à l’archéologie des media, la conversation aborde les sujets de l’interdisciplinarité, de l’historiographie, de l’art, des nouveaux media et du monde universitaire.

Archaeologies of Media Art

In this conversation with Garnet Hertz, Jussi Parikka discusses media archaeology as a methodology of academic research in media studies and the media arts. In the process of constructing a theoretical foundation for media archaeology, they discuss and explore the topics of interdisciplinarity, historiography, art, new media, and academia.

Contrer ou promouvoir l’ethnicisation par les statistiques ?

Depuis une vingtaine d’années, les statistiques dites « ethniques » font l’objet en France d’un débat récurrent. Si elles aident à faire apparaître des contradictions et des inégalités centrales dans la société, elles sont une arme à double tranchant dans la mesure où elles entraînent également un effet de stigmatisation par l’assignation à une appartenance supposée communautaire non nécessairement revendiquée subjectivement. C’est peut-être en observant ce que se fait et se dit hors de France qu’on pourra mieux mesurer les effets comparés de ce dispositif profondément ambivalent.

The Ambivalence of Statistical Ethnicity

The debates on “ethnic statistics” (calling for individuals to declare their ethnicity during the census operations) has been continuous in France over the past decades. While such statistics help document, quantify, map and understand widespread mechanisms of ethnic domination, they also impose stigmatizing effects by assigning individuals to a fixed identity not necessarily chosen by their mode of subjectivation. Looking at what has been said and done outside of France may help reevaluate the profound ambivalence of such procedures.

Illégalismes et droit de la société marchande, de Foucault à Marx

À partir d’une lecture critique de Foucault, cet article revient sur l’un des premiers textes de Marx, consacré au vol de bois mort, pour analyser les liens entre le régime pénal de la sanction du vol de bois et le régime civil de la transformation de la propriété, entre la production des illégalismes et les métamorphoses de la société civile. Il en tire une vision synthétique du patrimoine considéré comme un « corps juridique artificiel », avant d’apporter un éclairage saisissant sur l’incarcération de masse qui caractérise notre époque, où il suggère de voir un moyen de contrôler des populations paupérisées, caractérisées par un « patrimoine vide ».

Illegalism and Law in Market Society, from Foucault to Marx

Starting from a critical reading of Foucault, this article analyses an early text by Marx where the penalization of the theft of dead wood resonates with the transformation of property law, with the production of new forms of illegalism and with the transformation of civil society. It reinterprets patrimony as an “artificial judicial body”, in order to shed light on today’s mass incarceration, viewed as a means of control towards pauperized populations characterized by their “empty patrimony”.

Que sang valeurs fleurissent

Que sang valeurs fleurissent
On a raison de moquer l’éva(rt)luation comme une maladie artistiquement transmissible et éminemment virale. Maintenant que le dieu Valeur est mort, il faut se donner trois principes pour évaluer l’évaluation : d’abord, admettre que l’évaluation artistique est un genre, comme le paysage est un genre en peinture ; ensuite chercher l’esprit, non le corps ou la lettre, de l’évaluation ; enfin constituer un espace de fuite, un ermitage extérieur dans l’espace sauvage, matrice d’abord, puis dans un jardin en ville qui capture au loin les montagnes, l’infini.

Values: Let Them Bleed… and Bloom!
One is right to mock eva(rt)luation as a highly viral artistically-transmitted disease. Now that the Value god is dead, we need three principles to evaluate evaluations: first, admit that art evaluation is a genre of its own, like landscape painting; then, look for the spirit, not the body or the letter, of evaluation; finally, constitute a space of flight, a hermitage away in the wilderness, a matrix, then an urban garden in order to capture the far away mountains, the infinite.

Le travail de l’abstraction
Sept thèses transitionnelles sur le marxisme et l’accélérationnisme
L’accélérationnisme marxiste de Srnicek et Williams semble concerner non seulement une simple accélération catastrophique du capital (comme chez Virilio, Baudrillard, Land), mais une accélération épistémique et une réappropriation du capital fixe comme technologie et connaissance (en une sorte de Singularité Épistémique). L’intelligence collective doit s’organiser elle-même sur le mode d’une intelligence hostile – également dans le sens où elle s’inocule dans son hôte comme un parasite malveillant.

The Labour of Abstraction
Seven Transitional Theses on Marxism and Accelerationism
Srnicek and Williams’ Marxist accelerationism appears to be not about a mere catastrophic acceleration of capital (like in Virilio, Baudrillard, Land) but about an epistemic acceleration and reappropriation of fixed capital as technology and knowledge (a sort of Epistemic Singularity). Collective intelligence has to organise itself into a hostile intelligence — also in the sense of inoculating the host as a malignant parasite.

Entretien avec Michel Valensi Michel Valensi : Depuis ton premier livre, Convention et matérialisme (non traduit en français) qui date de 1986, et même depuis tes premiers écrits plus politiques des années 1970, jusqu’à ce dernier livre qui paraît aujourd’hui en français sous le titre Et ainsi de suite. La régression à l’infini et comment l’interrompre, consacré à […]

Pénibles absences

Par quelles voies nous est-il possible d’accéder au romantisme ? La pensée contemporaine est marquée par plusieurs tendances qui voient s’opposer la nécessité d’un geste, d’une incitation imaginaire, et la prudence d’une interruption liée à l’histoire politique des fictionnements. Ces tensions héritent en partie de l’expérience surréaliste et de ses dissidences. En revenant sur la querelle entre Breton et Bataille autour de la poésie, ce texte propose de revenir là où la question romantique s’est heurtée à son impossibilité.

Painful Absences
How can we access Romanticism ? Contemporary thought knows many tendencies opposing the necessity of a gesture, an imaginary incitation, and the caution of an interruption linked with political History and its fictions-making. These tensions partially inherit from the Surrealist experience and its dissidents. Returning on Breton and Bataille quarrel apropos poetry, this essay confronts Romanticism to its own impossibility.

À mi-chemin entre l’art et la philosophie, Défaire l’image esthétique de l’art est appréhendé, non pas « d’après » mais après Deleuze et Guattari, sous l’idée de régime, d’agencement ou de « pensée diagrammatique ». Indissociable du déplacement de l’analyse à partir des œuvres et des pratiques (de création et de réception), la recherche donne lieu à une multiplicité d’essais proposant autant d’expériences de pensée par l’art contemporain. La Pensée-Matisse et la Pensée-Duchamp sont ainsi mises en tension d’un champ de forces « rechargé », depuis les années 1960, par les options micropolitiques dont relève la problématisation critique et clinique de l’art. Le mode d’emploi passe par Daniel Buren, Gordon Matta-Clark et Günter Brus, avec la lignée brésilienne de Hélio Oiticica à Ernesto Neto.

Undoing the Image
Of Contemporary Art
Halfway between art and philosophy, this attempt to Undo the aesthetic image of art is less “drawn from” than “taken after” Deleuze and Guattari, in terms of regimes, assemblages and diagrams. Linked to a displacement of works and practices (of creation and reception), this research provides a multiplicity of thought-experiences generated by and through contemporary art. Matisse-thinking and Duchamp-thinking constitute a field of forces recharged, from the 1960s on, with micropolitical options in critical and clinical problematizations of art. A User’s Manual would include Daniel Buren, Gordon Matta-Clark and Günter Brus, along with a Brazilian line of artists going from Hélio Oiticica to Ernesto Neto.

À la fois grandiose et ironique, la Troisième Symphonie de Gustav Mahler incarne tous les paradoxes du postromantisme. Bâti sur le contraste stylistique entre « haute » musique et musique vulgaire, le premier mouvement indique la perspective depuis laquelle la mégalomanie romantique peut devenir authentiquement révolutionnaire : la perspective minoritaire. La Symphonie donne ainsi une image de la « grande politique » dont notre temps serait capable.

Mahler as a Prophet
Both grandiose and ironic, Gustav Mahler’s Third Symphony epitomizes all the paradoxes of post-romanticism. Build on the stylistic contrast between “high” music and common one, the first movement of the Symphony points out the perspective from which the romantic megalomania can become something really revolutionary : the minority-perspective. Thus the Symphony shows how “grand politics” is nowadays still possible.

De quoi parlons-nous à travers les références actuellement omniprésentes à « la crise » ? Et surtout : de quoi ne parlons-nous pas quand nous parlons de « la crise » ? Multitudes a ouvert ses pages à des auteurs très divers pour esquisser quelques réponses, qui figurent ici sous la forme d’un abécédaire : une suite d’entrées plus ou moins brèves qui visent à prendre […]

Cher(e) Occupier, Depuis longtemps, j’ai envie de t’écrire, mais j’ai voulu attendre de voir comment les choses se développent. Tout d’abord, je me présente. Fils d’immigrés qui ont réalisé le rêve américain, ceci est une lettre de démission de ce rêveTu as joué le jeu : « si on travaille dur, si on fait nos […]

La dette est une affaire de mots avant d’être une affaire de chiffres. La rengaine qui nous enjoint de rembourser nos dettes nous berce d’illusions, que cet article essaie de déboulonner. La dette est un appareil de capture des revenus du travail, son remboursement fait l’objet de conflits sociaux et non de calculs économiques. Surtout, la vraie dette, écologique, ne saurait être remboursée, mais entretenue.

Freedom from reimbursement !
Private and public “debts” are a matter of words, as much as a matter of numbers. The chorus currently exhorting us to re-pay our debts sings a delusional tune, which this article attempts to debunk. The reference to our debts works as a predatory machine. The real debts which obscure our future, the social and the ecological debt, can not be “paid back”: they need to be “maintained”, in order for us to survive and prosper.

Que se passe-t-il si l’on considère le mythe de Prométhée à partir de la notion de «mythe interrompu» de Jean-Luc Nancy ? Si les mythes sont habituellement racontés autour du feu, ce mythe à propos du vol du feu expliquerait les origines de sa propre narration – n’expliquant rien d’autre que lui-même. Dès lors, comme Kafka le savait déjà, le mythe serait interrompu par la matérialité allégorique du roc sur lequel Prométhée est attaché, et autour duquel émergent de nouvelles conceptualisations de l’humain, de la communauté et du care.

Literary Prometheus – From Prometheus to Pandora

What happens if we reconsider the myth of Prometheus from the perspective of Jean-Luc Nancy’s essay “Myth Interrupted”? If myths are usually told around the fire, this myth about the stealing of the fire would explain the origins of its own telling: it would explain nothing but itself. At this point, as Franz Kafka already knew, the myth would be interrupted into the allegorical materiality of the rock to which Prometheus is tied, and around which new conceptualizations of the human, community, and care emerge.

Le rythme d’évolution des technologies est irréductible au cycle de diffusion des innovations, tel qu’il a été formalisé par le sociologue Everett Rogers. Le techno-rythme n’est pas économique, mais culturel. En tant que tel, il est constitué de la multiplicité d’usages, souvent imprévisibles, qui s’approprient et détournent les produits et services, pour parfois les retourner contre le pouvoir. Deux temps forts illustrent ce rythme : 1966-1969, l’explosion psychédélique, et 1986-1989, la naissance de l’acid house.

Techno-rhythm

The evolutive rhythm of technologies is irreducible to the diffusion of innovations cycle, as it has been formalized by sociologist Everett Rogers. The techno-rhythm is not economical, but rather cultural. As such, it consists of the multiplicity of uses, often unpredictable, which misappropriate the products and services, sometimes to turn them against power. Two highlights illustrate this rhythm: 1966-1969, the psychedelic explosion; 1986-1989, the birth of acid house.

Le côté vache du commun

Et si le récit à la première personne des devenirs d’une vache à l’âge de l’agro-industrie était la meilleure façon d’envisager la réalité des transformations de notre commun, décapé des illusions théoriques qu’aiment à y projeter nos spéculations trop humaines ?

The Cow-Side of the Common

What if the first-person narrative of a cow in the age of agro-industry was the most acute way to consider the current transformations of our commons, cleansed from the theoretical illusions projected by our all-too-human speculations?

L’art hybride n’est pas un art total, c’est un art mineur. Sa vigueur consiste dans le contraste entre les ressources hétérogènes qu’il met en symbiose. Hybride par excellence, la bande dessinée trouve dans le thème des mutants un emblème de sa propre forme. Par sa structure rythmique, elle donne une image de l’adolescence dans son polymorphisme. Chef d’œuvre de l’art mineur, Black Hole de Charles Burns illustre cette adéquation entre forme et contenu. La « peste des ados » est un modèle du devenir dans son ambiguïté à l’égard du pouvoir.

The Teen Plague

Hybrid art is not a total art, it is a minor art. Its vigor consists in the contrast between the heterogeneous resources it puts in symbiosis. As a typical example of hybrid art, the comic strip finds in the theme of mutants an emblem of its own form. Through its rhythmical structure, it gives an image of teen-age in its polymorphism. As a masterpiece of minor art, Black Hole by Charles Burns illustrates this adequacy between form and content. The “Teen Plague” is a model of becoming in its ambiguity towards power.

Hybris, critique et sauvetage

Cet article cherche à poser tout à la fois la question de l’hybridation historique, de la subjectivité trouée et du travail de saisissement de la violence par les pratiques artistiques. Dans ce dessein, deux films, Prvi Deo, de Florence Lazar (co-réalisé avec Raphaël Grisey) et Notre Nazi, de Robert Kramer, sont analysés pour signaler les enjeux (critique et sauvetage) de faire des images en entrelaçant éthique et esthétique.

Hybris, Critic and Rescue

This article wants to raise at once the question of hybridization historical subjectivity “trouée” and artistic practices. In that way, two films, Prvi Deo of Florence Lazar (co-directed with Raphael Grisey) and Notre Nazi of Robert Kramer, are analyzed to indicate the issues (critic and rescue) to make images intervaling ethics and aesthetics.

Au nom des lois de l’offre et de la demande, un des départements de philosophie les plus actifs et les plus prestigieux du monde anglophone est fermé – comme n’importe quelle entreprise. Même pas pour être délocalisé en Chine, pour produire le même produit à plus bas coût, mais parce que, pour ces « biens […]

C’est sous une plume qui courre et raconte les expériences d’une jeune personne rencontrant la philosophie et les brèches dans les livres de Guattari que se déroule cet article aux accents d’incertitudes, de questionnement et d’émoi.

Transborder Emotions

It was under a pen hounds and recounts the experiences of a young person encountering the philosophy and the gaps in the records of Guattari in this article that the accents of uncertainty, questioning and turmoil.

Aux puf : Deleuze L’empirisme transcendantal

Par Anne SauvagnarguesAnne Sauvagnargues, Deleuze. L’empirisme transcendantal, PUF, coll. Philosophie d’aujourd’hui, 2010. ISBN : 978-2-13-056708-0, 29 €. Une spectroscopie de la pensée de Deleuze, depuis ses premières monographies d’histoire de la philosophie (Nietzsche, Kant, Bergson, Spinoza, Simondon) jusqu’à son premier maître livre, Différence et Répétition (1968). Deleuze plonge la critique kantienne transcendantale dans le bain […]

Google et le syndrome Hadopi

À ma droite, dans le box des accusés, un sauvage à l’air très propre sur lui. Un Diable américain. Le plus grand des voleurs de l’ère numérique : Google, condamné le 18 décembre dernier par le tribunal de grande instance de Paris pour s’être adonné à des « actes de contrefaçon du droit d’auteur ». À […]

Le loup-garou sous la burqa

« Je vous le dis : il faut porter encore en soi un chaos pour pouvoir mettre au monde une étoile qui danse. Je vous le dis : vous portez encore en vous un chaos. Malheur ! Les temps sont proches où l’homme ne mettra plus d’étoile au monde. Malheur ! Les temps sont proches du plus […]