Tyrannies de la transparence

Tyrannies de la transparence
L’idéal de transparence semble s’imposer à tous les esprits comme une évidence. Toute opacité est suspecte de cacher des pratiques douteuses (népotisme, corruption, détournement, abus) en faisant obstacle à une indispensable soif de vérité. Prenant à contre-pied cette aspiration commune à tout rendre transparent, on s’efforce ici de souligner certains des coûts, des écueils et des victimes collatérales de l’impératif de transparence agité aujourd’hui de façon irréfléchie dans nos discours publics.

Tyrannical Transparency
The ideal of transparency imposes itself as obvious. Any form of opacity looks suspicious: it must hide corruption, nepotism or misdeeds. We attempt to take some distance from this categorical imperative of universal transparence, by shedding light on a number of its costs, dangers and collateral damages.

Citton Yves

est professeur de littérature et media à l’Université Paris 8 et co-directeur de la revue Multitudes. Il a publié récemment Contre-courants politiques (Fayard, 2018), Médiarchie (Seuil, 2017), Pour une écologie de l’attention (Seuil, 2014), Renverser l’insoutenable (Seuil, 2012). Il va publier, avec Jacopo Rasmi, Générations collapsonautes au Seuil en mars 2020.

Alloa Emmanuel

Philosophe, actuellement Research Leader à l’Université de Saint-Gall. Son dernier ouvrage en français s’intitule Partages de la perspective (Éditions Macula). Il vient également de diriger, en anglais, avec Dieter Thomä, le volume Transparency, Society and Subjectivity. Critical Perspectives (Palgrave Macmillan, 2018).