Capitalisme et multitudes

Article paru dans l’Humanité du 4 novembre 2002Capitalisme et ” multitudes ”
La ” messe du libéralisme ” serait-elle dite, à l’heure de la ” drôle de paix ” qui semble prévaloir s’agissant de l’Irak, quand ” l’ordre impérial ” lui-même apparaît comme un facteur d’instabilité majeur dans la ” marche du monde ” ? Question, parmi cent, qui parcourt la dernière livraison de Multitudes (1), articulée autour de deux dossiers dont il n’est pas trop besoin de souligner l’actualité et la résonance : d’une part, ” Capitalisme, développement, normativité ” ; d’autre part, ” Gauches en Europe : déclin historique ou nouveaux agencements ? ” Un souci commun traverse toutes les contributions, résumé ainsi par Yann Moulier Boutang, le directeur de la revue : ” Augmenter la puissance d’agir, et non l’étendue du désespoir ” : qu’il s’agisse de la crise du politique et de la ” représentation républicaine ” et ” partidaire ” en France et en Europe, du ” nationalisme ” en Afrique du Sud, de la ” monnaie nationale ” au Brésil et en Argentine, ou de la composition d’une ” transclasse sociale inventant, consommant ou fabriquant l’une des premières industries du monde, celle des logiciels de jeux électroniques “. Guerre ” banalisée “, guerre ” intérieure “, fantasmagorie du ” terrorisme ” : Multitudes fournit une mine d’analyses, de réflexions ouvertes, dont la première vertu est de tenter une repensée du monde tel qu’il est du point de vue de l’émancipation humaine.

Article paru dans l’édition du 4 novembre 2002.