Pêle-mêle

L’Humanité, 15 novembre 2000Y a-t-il un ou des maîtres du monde ? L’Europe est-elle un ” contre-Empire “, une simple alliance de ” nations “, ou bien, comme le soutient, par exemple, le philosophe italien Toni Negri, l’actuelle construction européenne peut-elle être pensée autrement que comme la réorganisation d’une partie de l'” Empire ” sous domination américaine ? Autant de questions – et bien d’autres, le ” fédéralisme “, par exemple, et ce qu’il peut porter de ” potentialités subversives ” – qui font l’objet, d’un ” dossier ” exceptionnel de la revue Multitudes[[Numéro 3, novembre 2000, 242 pages, 100 francs., intitulé ” Europe et Empire “. Un dossier dans lequel, au-delà de leurs différences d’approches – et Dieu sait qu’elles sont grandes ! – les auteurs affirment leur volonté que s’engage un débat qui fasse exploser ” l’Europe des marchés, des institutions séparées “, vers une Europe qui ” fédère les intérêts de la multitude “. C’est pour donner à lire quelques éléments de cette approche que nous reproduisons, avec son accord, des extraits du texte proposé par Yann Moulier Boutang (rub71 art176).