L’existence capsulaire
En représentant la promesse de répliquer certaines fonctions écosystémiques et de permettre la vie dans l’invivable, certaines technologies spatiales nourrissent un imaginaire de la catastrophe qui laisse penser que tout puisse continuer comme avant. Au travers d’une enquête sur des systèmes de support de vie biorégénératifs développés dans le contexte des programmes spatiaux habités, cet essai examine un mode d’existence capsulaire qui nie les planétarités concrètes en proposant d’habiter des sphères à l’atmosphère contrôlée. Il étudie aussi quelques trajectoires singulières qui font imploser le paradigme capsulaire en prêtant attention aux alliances et affects partagés entre les vivants.

Capsulary Existence
By replicating certain ecosystemic functions and enabling life in the unlivable, some space technologies feed an imaginary of catastrophe that suggests adaptation rather than radical change. Through an investigation of bioregenerative life support systems developed in the context of human spaceflight, this essay considers a capsular mode of existence that denies concrete planetarities by proposing to inhabit atmosphere-controlled spheres. It also documents singular trajectories that implode the capsular paradigm by paying attention to shared alliances and affects among living beings.