Accueil » Les numéros » 91. Multitudes 91. Eté 2023

91. Multitudes 91. Eté 2023

Majeure 91. Conspirations hors complots

Les conspirations ne sont pas vouées à être d’extrême-droite. Elles datent de bien avant les réseaux sociaux. Les grands moments révolutionnaires ont tous été des grands moments conspirationnistes. Et si on essayait de comprendre de quelles intelligences ils sont porteurs ? Au lieu de regarder les conspirations de haut, la douzaine d’articles de cette Majeure réfléchissent aux risques mais aussi aux puissances de nos capacités à « respirer ensemble » (con‑spirare).

Entre réinformation et complotisme
Alèthurgie * et médiations, par
, et

Entre réinformation et complotisme
Aléthurgie et médiations
La méconnaissance du virus SARS-CoV-2 et une communication publique déficiente ont contribué à alimenter l’incertitude radicale depuis le début de la pandémie. Cette conjoncture est propice au déferlement de contre-discours dits complotistes dans les arènes numériques et autres « forums hybrides ». Les institutions publiques et médiatiques, en privilégiant une approche épistémologique basée sur le debunking, échouent à comprendre la préférence d’une frange de la population pour les vérités « alternatives » au détriment des preuves scientifiques. En analysant les formes médiatiques et alèthurgiques d’un tel contre-discours, nous montrons comment il se nourrit de l’incertitude pour asseoir son pouvoir et son autorité, témoignant du retour d’une (mauvaise) parrêsia.

Between Reinformation and Conspiracy
Alethurgia and Mediations
Lack of knowledge of the SARS-CoV-2 virus and poor public communication have contributed to the radical uncertainty since the start of this pandemic. This situation is conducive to the outpouring of so-called conspiracy theories in digital arenas and other “hybrid forums”. Public and media institutions, by privileging an epistemological approach based on debunking, fail to understand the preference of a segment of the population for “alternative” truths rather than scientific evidence. By analyzing the media and alethurgic forms of such a counter-discourse, we show how it feeds on uncertainty to establish its power and authority, testifying to the return of a (bad) parrhesia.

Sortir du désenchantement, par

Sortir du désenchantement
Rêves, nymphes, démons, fantômes, conversations avec les animaux et les montagnes, enseignements transmis par les plantes : l’enchantement a disparu de nos vies. Quiconque ose l’évoquer viole les canons épistémologiques les plus élémentaires qui régissent notre monde et est immédiatement disqualifié comme ignorant ou fou. Il est toutefois suspect que le tabou de l’enchantement entre en action précisément lorsque le processus historique de la modernité commence à produire des spectres et des cauchemars à une échelle industrielle : le monde est peuplé de fantômes et personne ne peut plus en parler. Contre le récit triomphant de la modernité et les fables noires du complotisme dark, l’article propose de repartir de l’efficacité symbolique de Lévi-Strauss pour repenser notre rapport à l’enchantement sous le signe de la sensibilité, de la multiplicité et de l’autonomie.

Leaving the disenchantment
Dreams, nymphs, demons, ghosts, conversations with animals and mountains, teachings transmitted by plants: enchantment has disappeared from our lives. Anyone who dares to evoke it violates the most elementary epistemological canons that govern our world and is immediately disqualified as ignorant or crazy. It is suspicious, however, that the taboo of enchantment comes into play precisely when the historical process of modernity begins to produce specters and nightmares on an industrial scale: the world is populated by ghosts and no one can talk about them anymore. Against the triumphant narrative of modernity and the black tales of dark conspiracy, the article proposes to start again from Lévi-Strauss’ symbolic efficiency to rethink our relationship to enchantment under the sign of sensitivity, multiplicity and autonomy.

Mineure 91. Chili, dynamiques démocratiques

Au Chili, comment passe-t-on d’une révolte générale en 2019, à l’écriture d’une constitution progressiste, féministe, égalitaire et soucieuse des peuples andins, puis à son refus par l’ensemble de la population ? Quels sont les substrats et les continuités des expériences multiples investies dans cette histoire ?

Une chorale de voix mineures
Mouvances, montages, mutations, par

Feux intentionnels, broderies collectives, par

Feux intentionnels, broderies collectives
Alors que le pays brûle, je brode. Je le fais depuis des années pour différentes raisons. Tout d’abord, pour évoquer les tissus de ma maison qui ont été brodés par ma mère et mes tantes. D’autre part, pour apporter cette affectivité et cette mémoire dans un espace organisationnel avec mes collègues de travail. Nous nous sommes réunies et rapprochées après avoir brodé une grande toile représentant les travailleurs de la maison centrale de l’université du Chili, une tâche qui nous a pris des mois et qui a été décomposée en d’autres pièces connexes, telles que des slogans et des revendications syndicales. Des pièces différentes, mais toutes liées. J’ai également brodé un slogan de lutte pour les survivants de la violence politique et sexuelle pendant la dictature. Je continue également à broder les souvenirs d’un groupe de femmes qui ont été enlevées et assassinées dans la ville de mon enfance, en créant leurs visages avec un matériau particulier : les cheveux de femmes comme elles.

Intentional Fires, Collective Embroidery
While the country burns, I embroider. I’ve been doing it for years for different reasons. First, to evoke the fabrics in my home that were embroidered by my mother and aunts. Second, to bring that affectivity and memory into an organizational space with my co-workers. We got together and got closer after embroidering a large canvas representing the workers of the central house of the University of Chile. I also continue to embroider the memories of a group of women who were abducted and murdered in my childhood town, creating their faces with a particular material: the hair of women like them.

Le peuple mapuche au Chili
Au-delà de l’invisibilité, par

Le peuple mapuche au Chili
Au-delà de l’invisibilité
Les luttes des peuples indigènes sont une constante invisible de l’histoire du Chili, car elles constituent l’envers caché de la construction de l’État et de son évolution politique. C’est précisément parce que le Chili n’a pas réussi à construire des canaux institutionnels efficaces pour l’inclusion des peuples indigènes que leur invisibilité constitue le fait fondateur de leur place dans la communauté politique. La sortie de cet état se produit, en particulier pour le peuple mapuche, sous forme d’irruptions qui perturbent la vie commune : d’une part, la violence politique exercée par des secteurs radicalisés du peuple mapuche qui ont abandonné les voies institutionnelles et démocratiques ; d’autre part, l’action politique non soutenue, qui a cherché à reconstruire le peuple mapuche en tant que nation.

The Mapuche People in Chile
Beyond Invisibility
The struggles of the indigenous peoples are an invisible constant in Chilean history, because they are the hidden side of the construction of the State and its political evolution. The resistance to oppression occurs, especially for the Mapuche people, in the form of irruptions that disrupt communal life: on the one hand, political violence exercised by radicalized sectors of the Mapuche people who have abandoned institutional and democratic paths; on the other hand, unsupported political action, which has sought to reconstruct the Mapuche people as a nation.

Multitudes en images

Le désir est partout - Consulter les oeuvres de Gérard FromangerConsulter l'Icônes 52Liliana Porter + Ana Tiscornia. Coup de foudreRuti SelaLudovic Chemarin©Stéphane Degoutin & Gwenola Wagon. Le rêve de la raison
Multitudes