Accueil » Les numéros » 81. Multitudes 81. Hiver 2020 » Mineure 81. Interzones sud-américaines

Mineure 81. Interzones sud-américaines

« A » comme Amérique, Amazonie et abeilles, par

« A » comme Amérique, Amazonie et abeilles
« Amérique latine » est un nom empreint d’un passé colonial qui ne correspond aucunement à la diversité de ce vaste continent. Oser un redesign de l’Amérique latine signifie ici ouvrir des possibilités… plutôt que conclure des projets. Cela implique de revoir en traits rapides l’histoire de la formation des États-nations et les conséquences récentes du national-développementisme. Ensuite, de présenter quelques initiatives biopolitiques dans les enchevêtrements d’une biozone partagée par plusieurs nations latino-américaines. Enfin, de suivre les « abeilles sans dard » de la forêt jusqu’en ville pour, au bout du chemin, grâce à leurs pollinisations et essaimages, percevoir les contours d’une ZAD amazonienne en formation.

“A” for America, Amazonia and Bees
“Latin America” is a name with a colonial past that does not reflect the diversity of this huge continent. Daring to redesign Latin America here means opening up possibilities rather than concluding projects. It envolves revisiting in quick lines the history of the formation of nation-states and the recent consequences of national-developmentalism. Secondly, presenting some biopolitical initiatives in the tangle of a biozone shared by several Latin American nations. Finally, following the “stingless bees” from the forest to the city and, at the end of the road, thanks to their pollination and swarming, perceiving the contours of an Amazonian ZAD in formation.

Généalogie du gouvernement Bolsonaro
Les deux hélicoptères de la guerre brésilienne, par

Généalogie du gouvernement Bolsonaro
Les deux hélicoptères de la guerre brésilienne
L’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro au Brésil a eu lieu dans l’affirmation d’un nouveau warfare : une guerre diffuse où la distinction entre l’ami et l’ennemi devient floue. C’est un double dispositif qui s’est mis en place. D’une part, le retour aux affaires de l’armée brésilienne dans le cadre des missions de paix menées pendant les gouvernements de la gauche, en Haïti et dans les favelas de Rio de Janeiro. D’autre part, la polarisation par Lula et la gauche a préparé la mobilisation d’une nouvelle extrême droite. Avec la crise du Covid, grâce à la mise en place d’un revenu de base, le « lulismo » se transmute en « bolsonarismo ».

Genealogy of the Bolsonaro Government
The Two Helicopters of the Brazilian War
Jair Bolsonaro’s arrival to power in Brazil has taken place in the affirmation of a new warfare : a diffuse war in which the distinction between friend and enemy becomes blurred. A double mechanism has been put in place. On the one hand, the Brazilian army’s return to business as part of the peace missions carried out during the leftist governments, in Haiti and in the favelas of Rio de Janeiro. On the other hand, the polarisation by Lula and the left prepared the mobilisation of a new extreme right. With the Covid crisis, thanks to the establishment of a basic income, “lulismo” was transmuted into “bolsonarismo”.

Radiographie du commandantisme vénézuélien
Du « chavisme » au « madurisme », par

Amazonie Sentinelle, par

Amazonie Sentinelle
Cet article met en lumière une forme particulière de pouvoir dans le processus de colonisation de l’Amérique du Sud. Les expéditions des bandeirantes se distinguaient du pouvoir pastoral des missions jésuites ainsi que de l’exploitation minière ou de l’occupation territoriale en établissant un régime de chasse dont les cibles principales étaient les peuples indigènes. Ce régime servait de contrepoids au pouvoir souverain et à l’humanisme occidental. Aujourd’hui, la dimension technologique de la biopolitique donne lieu à une sémiotique de la chasse (capture de signes). L’auteur souligne l’importance de la forêt amazonienne comme réservoir de signes, et la position que certaines institutions et mouvements exercent, en tant que sentinelles de la démocratie, en opposition au populisme autoritaire et prédateur de Bolsonaro.

Amazonia Sentinel
This article highlights a particular form of power in the process of colonisation of South America. The expeditions of the bandeirantes differed from the pastoral power of the Jesuit missions as well as from mining or territorial occupation by establishing a hunting regime whose main targets were the indigenous peoples. It served as a counterweight to sovereign power and Western humanism. Today, the technological dimension of biopolitics gives rise to a semiotics of hunting (capture of signs). The author underlines the importance of the Amazonian forest as a reservoir of signs, and the position that certain institutions and movements exercise, as sentinels of democracy, in opposition to Bolsonaro’s authoritarian and predatory populism.

La stratégie de la multitude au Chili
Entre biopolitique de l’hibernation et nécropolitique, par

La stratégie de la multitude au Chili
Entre biopolitique de l’hibernation et nécropolitique
Le printemps austral au Chili a été le théâtre d’un grand soulèvement qui a mis fin à la politique néolibérale de Piñera tout en critiquant le cadre constitutionnel, héritage de l’époque Pinochet. Au départ, le mouvement était une grève métropolitaine contre l’augmentation du prix du ticket des transports publics. Face à la répression qui a suivi la grève s’est transformée en un soulèvement des multitudes pour la démocratie et un nouveau système de protection sociale. Même les tentatives de médiation institutionnelles ne semblent ne pas avoir de succès pour bloquer le mouvement qui tout de même rentre en hibernation à cause de la pandémie. Mais le résultat du plébiscite pour une nouvelle constituante qui montre que le pays s’émancipe du cadre pinochetiste.

The Strategy of the Multitude in Chile
Between the Bio-Politics of Hibernation and Necopolitics
The southern spring in Chile was the scene of a great uprising that put an end to Piñera’s neoliberal policy while criticizing the constitutional framework, a legacy of the Pinochet era. Initially, the movement was a metropolitan strike against the increase in the price of public transport tickets. In the face of the repression that followed the strike, it turned into an uprising of the multitudes for democracy and a new system of social protection. Even institutional attempts at mediation do not seem to be successful in blocking the movement, which nevertheless went into hibernation because of the pandemic. But the result of the plebiscite for a new constituent shows that the country is emancipating itself from the Pinochetist framework.

Multitudes en images

Icônes 43.Projet collectif - Cartografia InsurgenteLe désir est partout - Consulter les oeuvres de Gérard FromangerBorderland - Consulter les œuvres de Melik OhanianMauricio HoraStéphane Degoutin & Gwenola Wagon. Le rêve de la raisonCristina RibasEchelle inconnue