Accueil » Les numéros » 85. Multitudes 85. Hiver 2021

85. Multitudes 85. Hiver 2021

A chaud 85.

Hors-champ 85.

Empire et la gauche brésilienne, par

Majeure 85. Planétarités

À l’âge du dérèglement climatique et de la biodiversité en effondrement, l’écologie politique ne peut pas se limiter aux gestes individuels et aux investissements locaux. Les mesures à prendre sont à penser à l’échelle de la planète. Or ce changement d’échelle induit une série de décalages, de recadrages et de repositionnements – davantage qu’un simple agrandissement. Le planétaire n’est ni le mondial, ni le global. Cette Majeure regroupe quelques textes clés sur les définitions actuelles de cette planétarité, ainsi que quelques contrepieds de nez à leurs impensés communs.

L’expérience planétaire, par

Mineure 85. Le dehors de la recherche

La recherche académique contemporaine est devenue inhabitable, son écosystème est de plus en plus hostile aux jeunes chercheur·e·s : domination des principes libéraux de compétition, d’excellence, réduction des moyens de l’État. Il ne s’agit pas de faire son deuil de la recherche mais de la déplacer vers des situations et gestes hétéroclites et conviviaux. C’est ce que nous apprennent les voix et les générations composites qui s’entremêlent dans cette Mineure : jeunes artistes pédagogues, chercheuses indépendantes, sociologues retraités ou doctorantes en fin de thèse. Le dehors de la recherche est un étoilement d’initiatives collectives qui s’engagent dans des questionnements qui leur tiennent à cœur, en inventant des formes et des économies alternatives à celles de l’institution, même à l’intérieur de celle‑ci.

Multitudes en images

Partitions <br>« Impressions… d’être »Post storyboard, d’après le film Touki Bouki de Djibril Mambety DiopNaldinho Lourenço, Occupation de la RocinhaLes collectifs invitésSuzanne Doppelt. Dans le genre poésieKIN MBOKA TE, le non-lieu de nos plaintes