Accueil » Les numéros » 95. Multitudes 95. Eté 2024

95. Multitudes 95. Eté 2024

A chaud 95.

Hors-Champ 95.

La bataille mondiale des semences
Des hybrides aux nouveaux OGM, par

La bataille mondiale des semences
Des hybrides aux nouveaux OGM
En février 2024, le Parlement européen a voté l’autorisation partielle d’utilisation des NGT (New Genomic Techniques). À la différence des OGM, interdites, les NGT ne visent pas à injecter dans une plante les gènes d’une autre, mais à modifier le séquençage de son propre génome en imitant l’évolution génétique « spontanée » qui ne prend plus des milliers d’années, mais quelques minutes. Du coup, elles sont peu « traçables ». Les techniques d’hybridation ont, depuis les années 50, été imposées aux agriculteurs du Nord puis du Sud au prétexte de meilleurs rendements pour nourrir le monde et, aujourd’hui, de la protection de l’environnement. En fait, les semences hybrides sont brevetées et constituent une rente exceptionnelle pour les industries chimiques et pharmaceutiques, tout en maintenant dans la dépendance de leur utilisation les paysans du monde entier astreints à l’industrialisation agricole, ce qui provoque de profondes inégalités. Il s’agit de briser le lien mortel qui soumet les États (qui leur accordent un soutien massif) aux entreprises privées qui s’approprient les brevets.

The Global Seed Battle
From Hybrids to NGTs
In February 2024, the European Parliament voted to partially authorize the use of NGTs (New Genomic Techniques). Unlike GMOs, which are banned, NGTs do not aim to inject a plant with the genes of another, but to modify the sequencing of its own genome by imitating “spontaneous” genetic evolution, which no longer takes thousands of years, but just a few minutes. As a result, they are not easily “traceable”. Since the 1950s, hybridization techniques have been imposed on farmers in the North and then the South, on the pretext of improving yields to feed the world and, today, protecting the environment. In fact, hybrid seeds are patented and constitute an exceptional source of income for the chemical and pharmaceutical industries, while keeping the world’s farmers dependent on their use as they are forced to industrialize their farming, creating profound inequalities. The aim is to break the deadly link between governments
(which give them massive support) and the private companies that appropriate patents.

Enquête sur les résonances et les résistances éc(h)ologiques des fantômes à Hong Kong, par

Enquête sur les résonances et les résistances éc(h)ologiques des fantômes à Hong Kong
Cet article sonde l’échologie politique des fantômes dans l’archipel de Hong Kong. Dans cet archipel densément peuplé, les fantômes (gwai 鬼) collent au territoire et participent à un processus de dé/valorisation du marché immobilier. J’emprunte au géographe culturel Arun Saldanha la notion de « viscosité » avec laquelle je croise une approche issue de l’écologie des médias pour avancer l’idée selon laquelle la viralité des fantômes est indissociable des pratiques médiatiques d’explorateurs·rices urbain·es qui captent et relaient par leurs dispositifs technologiques l’écho de ces fantômes dans la caisse de résonance que sont les réseaux sociaux. Cette viscosité revêt néanmoins un potentiel politique dans la mesure où la médiatisation des fantômes (des spectres au carré, donc), participent directement d’une intervention politique au milieu. Celle-ci passe par la réappropriation de moyens de perception par lesquels les explorateurs·rices urbain·es rendent perceptible le processus de spectralisation de la ville. J’appréhende ici les explorations urbaines comme des manières de se réapproprier un archipel perçu par certain·es de ses habitant·es comme étant en passe de devenir une île fantôme.

An Investigation on the Ec(h)ological Resistances and Resonances of Hong Kong Ghosts
This article probes the political “ec(h)ology” of ghosts in Hong Kong. In this densely populated archipelago, ghosts (gwai 鬼) “stick” to the territory and participate in a process of de/ valorization of the real estate market. I borrow the notion of stickiness/viscosity from cultural geographer Arun Saldanha, and combine it with a media ecological approach to apprehend how urban explorers’ media practices feed and amplify the virality and stickiness of ghosts. I argue in this article that these media practices constitute a mode of political intervention that involves reappropriating the means of perception. By offering a counter-cartography the “archipelaghost” of Hong Kong, urban explorers render perceptible processes of spectralization and reinvent ways of inhabiting a city that some see as being on the verge of disappearance.

Majeure 95. Évangéliques : combien de divisions ?

L’évangélisme est un phénomène global émergent qui joue un rôle décisif dans l’essor des nouvelles extrêmes-droites. Ce dossier fait le pari d’en proposer un panorama général tout en essayant d’en cerner les divisions et ambiguïtés. L’accent est donc mis sur la diversité des formes d’engagements politiques des évangéliques, entre ses dimensions majoritaires conservatrices autour de causes spécifiques (comme l’avortement) et ses dimensions mineures, parfois liées aux mobilisations des pauvres. Un bref tour de la planète évangélique est proposé pour nuancer le cliché d’une armée conquérante par l’analyse plus fine de ses nombreuses divisions.

Militantismes évangéliques
Entre désirs de règne et quêtes de justice, par

Militantismes évangéliques
Entre désirs de règne et quêtes de justice
Cet article introductif de la majeure « Évangeliques : combien de divisions ? » entend brosser le paysage de la diversité des engagements politiques des évangéliques. Si des réseaux promeuvent activement des projets d’extrême-droite, notamment depuis le Brésil et les États-Unis, la mouvance évangélique apparaît politiquement clivée, des minorités de différents bords idéologiques promouvant, au nom de leur foi, des projets politiques articulés à des revendications de justice sociale, raciale, ou de genre. Il ne s’agit pas ce faisant de leur donner plus de poids qu’ils n’en ont réellement, puisque leur influence demeure très restreinte, mais simplement de souligner la diversité interne des militantismes évangéliques, que l’on ne saurait réduire à une équation simple entre théologie littéraliste et conservatisme droitier.

Evangelical Activism
From Desires of Reign to Quests of Justice
This introductory article to the “Evangelicals: how many divisions?” intends to give an insight of the diversity of Evangelical political and ideological orientations. While some networks actively promote far-right projects, notably in Brazil and the United States, the evangelical movement appears politically divided, with minorities from different ideological backgrounds promoting, in the name of their faith, political projects articulated around demands for social, racial or gender justice. This does not imply one should credit them with more weight than they actually have, since their influence remains very limited, but simply to highlight the internal diversity of evangelical activism, which cannot be reduced to a simple equation between literalist theology and right-wing conservatism.

Les voies étroites d’un évangélisme de gauche au Guatemala, par

Les voies étroites d’un évangélisme de gauche au Guatemala
Le courant évangélique est largement associé à une lecture conservatrice et orientée à droite. Cette affinité élective correspond à une réalité, au Guatemala comme ailleurs. Pourtant, les récents résultats de l’élection présidentielle, avec la victoire du candidat Bernardo Arévalo, ont montré qu’une forte présence évangélique (près de 45 % de la population guatémaltèque) n’obérait pas le potentiel électoral d’un candidat de gauche. Rendre compte de cette petite révolution politique nécessite d’abord de rappeler les fondements du conservatisme dominant, hérité de la guerre civile et qui est sous-tendu par une relation particulière entre nation et religion, mais aussi de souligner l’existence d’un courant théologique propre au monde évangélique, largement ignoré, la « misión integral », qui constitue le noyau d’une « théologie contextualisée », porteuse d’une vision progressiste.

The Narrow Path of Left Evangelicals in Guatemala
The evangelical movement is widely associated with a conservative, right-wing interpretations. This elective affinity corresponds to a reality, in Guatemala as elsewhere. However, the recent results of the presidential election, with the victory of candidate Bernardo Arévalo, showed that a strong evangelical presence (nearly 45 % of the Guatemalan population) did not obviate the electoral potential of a left-wing candidate. To account for this small-scale political revolution, it is first necessary to recall the foundations of the prevailing conservatism, inherited from the civil war and underpinned by a particular relationship between nationhood and religion, but also to highlight the existence of a theological current specific to the evangelical world, often ignored, the “misión integral”, which constitutes the core of a “contextualized theology”, conveying a progressive worldvision.

La lutte enchantée
Les sans-terre évangéliques au Brésil, par

La lutte enchantée
Les sans-terre évangéliques au Brésil
Quand les médias parlent des évangéliques au Brésil, c’est souvent pour s’alarmer de la « montée vertigineuse », de la « prolifération », ou de la « déferlante » inexorable de fondamentalistes menaçant une démocratie fragile. La présidence de Jair Bolsonaro n’a-t-elle pas été souhaitée par deux-tiers des fidèles de ces églises ? Pourtant, l’immense majorité d’entre eux vivent dans les quartiers auto-construits des villes moyennes où le Mouvement des Sans Terre recrute les participants à ses occupations de terre. Ils sont actifs dans l’espace des mouvements sociaux. Le discours messianique, prophétique, ou « populiste », n’est pas cantonné aux espaces institutionnels de droite où agissent les puissants leaders de ces églises. À partir d’une enquête de terrain menée près de Recife entre 2013 et 2018, dans deux plantations mitoyennes reconverties en colonies de la réforme agraire, cet article se propose de décentrer doublement le regard : hors de la politique institutionnelle, mais aussi hors de telle ou telle église, pour mieux saisir la diversité interne des pentecôtistes du MST. En quoi sont-ils à la fois différents et semblables aux autres Sans-Terre ? Comment et pourquoi adhèrent-ils à la lutte pour la terre ?

An Enchanted Struggle
The Evangelical Landless Workers in Brazil
When the media talk about evangelicals in Brazil, it’s often to express alarm at the “vertiginous rise”, “proliferation”, or inexorable “surge” of fundamentalists threatening a fragile democracy. Wasn’t the presidency of Jair Bolsonaro desired by two-thirds of the members of these churches? Yet the vast majority of them live in the self-built neighborhoods of medium-sized cities where the Landless Worker’s Movement recruits participants for its land occupations. They are active in the space of social movements. Messianic, prophetic or “populist” discourse is not confined to the right-wing institutional spaces where the powerful leaders of these churches operate. Based on a field study carried out near Recife between 2013 and 2018, in two neighbouring plantations that have been converted into agrarian reform colonies, this article proposes to decentralize the gaze in two ways: outside institutional politics, but also outside any given church, to better grasp the internal diversity of MST Pentecostals. In what ways are they both different from and similar to other Earthless? How and why do they join the struggle for land?

Dénoncer le « nationalisme chrétien », par

Dénoncer le « nationalisme chrétien »
Aux États-Unis, les évangéliques blancs ont massivement soutenu Donal Trump aux élections de 2016 et 2020, dont le projet politique était clairement associé à un nationalisme chrétien, promoteur des valeurs du suprémacisme blanc. Cet article propose de rappeler les faits en se plaçant depuis la perspective de baptistes opposés à l’extrême-droite chrétienne, en revenant sur le sur le cas du Baptist Joint Committee for Religious Liberty (BJC) qui, appuyé par plusieurs figures de militants évangéliques, fait activement campagne pour dénoncer les dérives de ce christianisme suprémaciste et ses dangers pour la démocratie. Cependant, malgré sa médiatisation et ses relais politiques, son influence demeure restreinte au sein de la mouvance évangélique elle-même. 

Denouncing “Christian Nationalism”
In the United States, white evangelicals massively supported Donal Trump in the 2016 and 2020 elections, whose political project was clearly associated with a Christian nationalism, promoter of white supremacist values. This article proposes to recall the facts from the perspective of Baptists opposed to the Christian far-right. It describes the political action of the Baptist Joint Committee for Religious Liberty (BJC) which, supported by several famous evangelical activists, actively campaigns to denounce the excesses of this supremacist Christianity and its dangers for democracy. However, despite its media coverage and political connections, its influence remained limited within the evangelical movement itself.

Le prêtre des chiffonniers
Coptes charismatiques et politique en Égypte, par

Le prêtre des chiffonniers
Coptes charismatiques et politique en Égypte
En retraçant le parcours du Père Samaan, figure centrale de la scène chrétienne égyptienne, cet article analyse les trajectoires mouvantes de la politisation des coptes charismatiques et chrétiens évangéliques en Égypte dans les dernières années – les deux mouvances étant étroitement liées l’une à l’autre. Outre des orientations relatives à des positions de classe, des manœuvres et tactiques vis-à-vis des institutions ecclésiales, des arènes politiques locale et nationale, comme des ONG internationales, le rapport au politique des chrétiens charismatiques et évangéliques d’Égypte est également conditionné par leur perception du religieux majoritaire dans le pays, à savoir l’Islam. Loin de refléter une tendance théologico-politique globale et homogène en tous lieux, partir de ce cas donne à penser la manière dont, à travers l’œuvre d’acteurs situés comme celle du Père Samaan, le christianisme charismatique s’ancre toujours dans des logiques territorialisées et des enjeux locaux.

The Ragpicker’s Priest
Charismatic Copts and Politics in Egypt
Tracing back the career of Father Samaan, a central figure on the Egyptian Christian scene, this article analyzes the shifting trajectories of the politicization of charismatic Copts and evangelical Christians in Egypt in recent years—the two movements being closely linked to each other. In addition to class orientations, maneuvers and tactics vis-à-vis ecclesiastical institutions, local and national political arenas and international NGOs, the relationship of Egypt’s charismatic and evangelical Christians to politics is also influenced by their perception of the country’s majority religion, namely Islam. Far from reflecting a global and homogeneous theological-political trend in all places, this case study shows how, through the work of situated actors such as Father Samaan, charismatic Christianity is always rooted in territorialized logics and local issues.

Politiques de la conversion en Algérie
Le cas des évangéliques kabyles, par

Politiques de la conversion en Algérie
Le cas des évangéliques kabyles
Dans les sociétés occidentales, traversées par les processus de la sécularisation et de laïcisation, les sciences humaines tendent à distinguer le religieux du politique.Les nouvelles formes de la manifestation du pentecôtisme transnational, incitant à envelopper toutes les dimensions de la vie, ont indéniablement conduit à l’investissement du terrain politique. L’engagement actif des pentecôtistes dans un combat spirituel recentré sur des enjeux politiques se perçoit davantage en contexte kabyle où les représentations individuelles et les positions dans l’arène religieuse s’inscrivent dans une configuration militante et prosélyte d’un religieux revendicatif et protestataire. Cet article propose ainsi d’esquisser la forme militante qui se profile autour de l’adhésion au pentecôtisme devenu à la fois catalyseur de la contestation idéologique et marqueur du désir d’autonomisation politique.

The Politics of Conversion in Algeria
The Case of Kabyle Evangelicals
Whereas in Western societies, where secularization and laicization are the order of the day, the human sciences tend to distinguish between the religious and the political, the new forms of transnational Pentecostal manifestations, which encourage the enveloping of all dimensions of life, have undeniably led believers to invest the political arena. The active involvement of Pentecostals in a spiritual struggle refocused on political issues is more apparent in the Kabyle context, where individual representations and positions in the religious arena are part of a militant and proselytizing and activist configuration of a religious movement which characterized by both claims and protests. This article outlines the militant form of Pentecostalism, which has become both a catalyst for ideological contestation and a marker of the desire for political empowerment.

Agir sur les autres
Évangélismes et moralisation de l’espace public au Bénin, par

Agir sur les autres
Évangélisme et moralisation de l’espace public au Bénin
Comme ailleurs dans le monde, les courants évangéliques et pentecôtistes ont tenté dès les années 1980 de s’imposer dans l’espace public de l’Afrique de l’Ouest. Bien qu’apparus au début du XXe siècle, ce n’est que dans la deuxième moitié du siècle que l’on observe un changement dans l’engagement évangélique vis-à-vis de la société : d’un retrait du monde à une « ouverture vers l’activité politique », marquée par le thème du combat spirituel pour les territoires. En Afrique de l’Ouest, cette nouvelle visibilité dans l’espace public s’est concrétisée par l’élection de présidents évangéliques, comme Matthieu Kérékou au Bénin en 1996, ou Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire en 2000. Mais au sein d’une même société, les relations entre évangélismes et politique peuvent ainsi être multiples. Pour les saisir, il est nécessaire d’adopter différents points de vue, depuis les instances de pouvoir jusqu’aux relations interpersonnelles de la vie quotidienne.

Acting on Others
Evangelicalism and the Moralization of Public Space in Benin
As elsewhere in the world, Evangelical and Pentecostal movements began to make inroads into West African public spheres in the 1980s. Although they appeared at the beginning of the 20th century, it was only in the second half of the century that we saw a change in Evangelical commitment to society: from a withdrawal from the world to an “opening towards political activity”, marked by the theme of spiritual warfare for territories. In West Africa, this new visibility in the public arena has led to the election of Evangelical presidents, such as Matthieu Kérékou in Benin in 1996, or Laurent Gbagbo in Côte d’Ivoire in 2000. But within the same society, the relationship between evangelicalism and politics can be multifaceted. To grasp it, it is necessary to adopt different points of view, from those in positions of power to the interpersonal relations of everyday life.

Évangélisme et « combat spirituel » à Singapour
Une politisation sous contrainte, par

Évangélisme et combat spirituel à Singapour
Une politisation sous contrainte
L’engagement évangélique à Singapour transforme le rapport pratique à la politique et les modalités de l’action missionnaire. Sans renoncer à certains combats – notamment autour des « valeurs familiales » – l’évangélisme local a dû se plier à une régulation étatique contraignante. Ses dirigeants ont eux-mêmes intériorisé l’idéologie officielle de « l’harmonie religieuse » comme une des composantes d’un ordre social conservateur, incarné depuis l’indépendance par le gouvernement du People’s Action Party. Cette affinité idéologique a néanmoins buté à partir de 2007 sur une pierre d’achoppement : le débat sur la dépénalisation de l’homosexualité qui s’est conclu en 2022 par l’abrogation de la section 377A du code pénal sanctionnant l’homosexualité masculine.

Evangelicalism and Spiritual Warfare in Singapore
A Forced Politicisation
Evangelical social engagement in Singapore transforms the practical relationship with politics and the modalities of missionary action. Without renouncing certain battles—notably around “family values”—local evangelicalism has had to bow to restrictive state regulation. Its leaders have themselves internalized the official ideology of “religious harmony” as one of the central components of a conservative social order, embodied since independence by the People’s Action Party at power. However, since 2007, this ideological affinity has come up against a stumbling block: the debate on the decriminalization of homosexuality, which ended in 2022 with the repeal of section 377A of the penal code punishing male homosexuality.

Mineure 95. L’Europe fédérale, c’est maintenant !

Où en est l’Europe, la construction institutionnelle la plus complexe et tortueuse au monde malgré son poids, celle dont Kissinger disait ne pas avoir le numéro de téléphone ? Pour exister, l’Europe doit s’imposer le saut fédéral. Pour se construire, inventer de nouvelles formes de démocratie. Pour prendre à bras le corps les défis qui la menacent, fédéraliser ses politiques dans les trois domaines clé de la sécurité écologique mondiale, de sa défense et de son indépendance stratégique. Pour se rapprocher de ses habitants, offrir un grand programme social et culturel, comme un revenu universel d’existence. Tout cela passera obligatoirement par son Parlement. Alors il jouera un vrai rôle unificateur, loin des mirages et des fantasmes d’une addition des États‑nations en bout de course.

Dix idées fausses sur l’Union Européenne, par et

Dix idées fausses sur l’Union Européenne
Cette introduction au dossier de la Mineure donne le ton. Non, l’avenir de l’Europe n’est pas d’être un objet politique lâche, rancunier, nationaliste et fermé. Les auteurs déconstruisent une à une quelques idées fausses qui courent le long de la campagne électorale. Non, l’Europe n’est pas anti-démocratique. L’Europarlement est le seul à être élu directement par l’ensemble des citoyens du continent. Non, l’Europe n’est pas libérale, l’État-providence existe. Mais elle doit opérer des révolutions, dans le domaine du droit des femmes, de l’écologie, des migrations, de la défense, de la garantie d’un revenu. Seul le saut fédéral et l’invention démocratique permettront l’aboutissement de ces grands chantiers.

Ten Misconceptions about the European Union
This introduction to the dossier sets the tone. No, the future of Europe is not to be a sad, cowardly, nationalistic and closed political object. One by one, the authors deconstruct some of the misconceptions that have run during the election campaign. No, Europe is not anti-democratic. The Europarliament is the only one to be directly elected by all the citizens of the continent. No, Europe is not liberal; the welfare state exists. But it needs to make revolutions, in the areas of women’s rights, ecology, migration, defence and guaranteed income. Only a federal leap forward and the invention of democracy will enable these major projects to be completed.

E la nave va. Dove va ?
Entretien avec Daniel Cohn-Bendit par Yann Moulier Boutang, par
et

E la nave va. Dove va ?
Dans cet entretien, Daniel Cohn-Bendit déplore l’atonie de la gauche française qui n’a pas voulu, lors de ces élections, réunir ses composantes sociale, écologiste et réformiste derrière Raphaël Glucksman autour d’un projet européen prônant la fédéralisation de l’UE. Or, cette unité est indispensable pour penser les États-Unis d’Europe face à trois insécurités majeures : la Covid, la guerre en Ukraine et le délabrement de la planète. Il s’agit de traiter ces trois insécurités ne même temps sans sacrifier l’objectif écologique. Par quels moyens ? Ce pourrait être par un grand emprunt européen garanti par la puissance du marché de ses 460 millions d’habitants ou par la création de partis transnationaux européens. Le navire Europe a encore du chemin à parcourir. Il flotte mais ne coule pas.

E la nave va. Dove va?
In this interview, Daniel Cohn-Bendit deplores the sluggishness of the French Left which, during the elections, failed to unite its social, environmental and reformist components behind Raphaël Glucksman around a European project advocating the federalisation of the EU. This unity is essential if we are to devise a United States of Europe in the face of three major insecurities: Covid, the war in Ukraine and global decay. We need to deal with these three insecurities at the same time, without sacrificing the ecological objective. By what means? It could be through a major European loan guaranteed by the market power of its 460 million inhabitants or through the creation of transnational European parties. The ship Europe still has a long way to go. It is floating but not sinking.

L’élargissement de l’Europe par temps de guerre, par

L’élargissement de l’Europe par temps de guerre
L’élargissement de l’Union à l’Ukraine se pose en des termes particuliers. Il est devenu le fondement politique d’une solidarité européenne et d’un soutien inconditionnel face à l’agression de Poutine. Bien que le pays se conforme à « l’acquis communautaire » en termes d’État de droit, le principe de l’élargissement se heurte à de nombreuses difficultés et oppositions des États membres : faible soutien militaire et insuffisance des industries de défense, concurrence des produits agricoles ukrainiens en cas d’intégration dans un grand marché libre exempté de droits de douane. On est face à un paradoxe qu’il faudra dépasser. L’élargissement est à la fois indispensable, inévitable pour la sécurité de tout le continent, et complexe du point de vue économique.

European Enlargement in Wartime
The enlargement of the European Union to include Ukraine is a very special issue. It has become the political basis for European solidarity and unconditional support in the face of Putin’s aggression. Although the country complies with the “acquis communautaire” in terms of the rule of law, the principle of enlargement is coming up against numerous difficulties and opposition from the Member States: weak military support and insufficient defense industries, competition from Ukrainian agricultural products in case of integration into a large market exempt from customs duties. We are faced with a paradox that must be overcome. Enlargement is both essential, inevitable for the security of the entire continent, and complex from an economic point of view.

Et que vive l’Europe ! Dépasser le tandem franco-allemand, par

Et que vive l’Europe !
Dépasser le tandem franco‑allemand
La lutte contre la Covid a donné à l’Europe un premier élan fédéral. Le second est provoqué par le bruit des bottes russes en Ukraine. L’Union réagit par des sanctions sans précédent contre la Russie, en particulier en diminuant drastiquement ses approvisionnements en gaz. L’Allemagne en est la première perdante. La combinaison d’intérêts économiques divergents et la tradition allemande de l’Ostpolitik approfondissent les divergences entre la France et l’Allemagne. La France affirme la souveraineté stratégique européenne ; l’Allemagne considère l’alliance avec les États-Unis incontournable. Elle décide de porter le projet de « bouclier antimissile européen » avec la plupart des pays de l’Est, au moyen de technologies américaines et israéliennes, ce qui crispe la France. La question de l’envoi possible de troupes en Ukraine achève de détériorer le tandem franco-allemand. L’Europe est entrée dans une nouvelle ère : son centre de gravité se déplace vers l’est. L’élargissement qui se profile appelle à un saut fédéral.

Long Live Europe!
Moving beyond the Franco‑German Tandem
The fight against Covid gave Europe its first federal impetus. The second was provoked by the sound of Russian boots in Ukraine. The EU reacted with unprecedented sanctions against Russia, in particular by drastically cutting its gas supplies. Germany was the first to lose out. The combination of divergent economic interests and the German tradition of Ostpolitik deepened the differences between France and Germany. France asserted Europe’s strategic sovereignty, while Germany considered an alliance with the United States unavoidable. It decided to support the “European missile defense shield” project with most of the Eastern European countries, using American and Israeli technologies, which made France nervous. The question of sending troops to Ukraine further damaged the Franco-
German tandem. Europe has entered a new era: its center of gravity is shifting eastwards. The forthcoming enlargement calls for a federal leap.

Migrations, l’étoile noire de l’Europe, par et

Migrations, l’étoile noire de l’Europe
L’Europe se prétend terre d’asile et d’accueil, mais elle reste de marbre devant les milliers de noyés en Méditerranée. La gauche européenne pense qu’il vaut mieux minimiser la question, pas de vagues. Pourtant, l’appel à la main d’œuvre immigrée devient à nouveau stratégique avec le développement de la « silver economy » (économie des têtes argentées, autrement dit, du soin), le « réarmement industriel, technologique et scientifique », le besoin de travailleurs agricoles saisonniers. Le pacte européen sur la migration et l’asile va à rebours : il s’agit d’empêcher les étrangers de fouler le sol des États membres par une « procédure à la frontière ». Les demandes d’asile seront désormais filtrées et examinées en amont des frontières européennes. En attendant, les migrants seront détenus dans un sas. Ce qui cimente les pays de l’Union, c’est le partage « équitable » du fardeau de la gestion de ces migrants, en passant des accords avec des pays prêts à gagner de l’argent pour ce gardiennage. S’agit-il de réarmer la colonialité ? Il faut rajouter une étoile noire au drapeau européen.

Migration, Europe’s Dark Star
Europe claims to be a land of asylum and welcome, but it remains unmoved by the thousands of people drowning in the Mediterranean. The European Left thinks it’s better to play down the issue, not to make waves. Yet the need for immigrant labour is becoming strategic once again, with the development of the “silver economy”, “industrial, technological and scientific rearmament”, and the need for seasonal agricultural workers. The European Pact on Migration and Asylum goes in the opposite direction: it aims to prevent foreigners from setting foot on the soil of Member States by means of a “border procedure”. From now on, asylum applications will be filtered and examined before Europe’s borders. In the meantime, migrants will be held in an airlock. What unites the countries of the Union is the “equitable” sharing of the burden of managing these migrants, through agreements with countries prepared to earn money for guarding them. Is it a question of rearming coloniality? We need to add a black star to the European flag.

Quarante ans de politiques européennes dans l’éducation, par

Quarante ans de politiques européennes dans l’éducation
Douze millions de personnes ont bénéficié du programme Erasmus depuis ses débuts. Ceci témoigne du fait que la dimension européenne est devenue une composante naturelle de la vie de nos universités. En 2024, nombre de projets de coopération traitent du changement climatique et de l’inclusion des plus défavorisés, certains même veulent maintenir une coopération avec l’Ukraine, manifestant ainsi leur adhésion au meilleur des valeurs de l’Union. Cependant, ces valeurs d’accueil, d’intérêt pour les autres cultures qui président aux échanges d’étudiants sont mises à mal dans de nombreux pays (États-Unis sous Trump, Canada, Royaume-Uni, Australie) qui entendent limiter le nombre d’étudiants étrangers. Ces expressions de repli sur soi et de xénophobie, heureusement écartées, se sont fait entendre en France aussi lors des débats autour de la loi sur l’immigration.

Forty Years of European Policies in Education
Twelve million people have benefited from the Erasmus program since its inception. This testifies to the fact that the European dimension has become a natural part of the life of our universities. In 2024, a number of cooperation projects deal with climate change and the inclusion of the most disadvantaged, and some even want to maintain cooperation with Ukraine, thus demonstrating their support for the best of the Union’s values. However, the values of hospitality and interest in other cultures that underpin student exchanges are being undermined in many countries (United States under Trump, Canada, United Kingdom, Australia), which intend to limit the number of foreign students. These expressions of inward-looking attitudes and xenophobia, which have fortunately been brushed aside, were also heard in France during the debates on the immigration law.

Droits des femmes : les paradoxes de l’intégration européenne
Les exemples du viol et de l’avortement, par
et

Revenu universel d’existence en Europe
De l’utopie à l’expérimentation, par

Revenu universel d’existence en Europe
De l’utopie à l’expérimentation
« En Europe dans cette Europe qu’on dit malade […] la proposition politique d’un revenu universel, inconditionnel, c’est-à-dire, détaché d’un emploi salarié est en train de s’imposer comme le seul critère de renouvellement des programmes politiques » affirmait déjà en 2016, Yann Moulier Boutang, économiste. Le droit à un emploi correctement rémunéré pour assurer les conditions concrètes d’existence est de moins en moins universel. Les États tentent de venir en aide à cette population qui, avec ou sans travail, n’arrive plus à vivre décemment, par des mesures d’assistance, avec des aides conditionnées, complexes, stigmatisantes. En Europe comme dans le monde, des expérimentations d’aides versées inconditionnellement, ciblées, pendant une durée limitée, laissent déjà entrevoir les bienfaits d’une telle mesure. Il reste à franchir l’étape de l’universalité à l’échelle de toute une communauté politique pour évaluer ses effets, non seulement sur la partie la plus pauvre de la société, mais aussi son rôle transformateur de l’ensemble de la société.

Universal Basic Income in Europe
From Utopia to Experimentation
“In Europe, in this Europe that is said to be ill […] the political proposal of a universal, unconditional income, in other words, detached from paid employment, is becoming the only criterion for renewing political programs”, said economist Yann Moulier Boutang back in 2016. The right to a properly-paid job to ensure one’s livelihood is less and less universal. Governments are trying to help people who, with or without a job, are no longer able to live decently, through assistance measures, with conditional, complex and stigmatizing aid. In Europe and around the world, experiments with unconditionally paid, targeted aid for a limited period are already showing the benefits of such a measure. What remains to be done is to make it universal across an entire political community, to assess its effects, not only on the poorest sections of society, but also its transformative role for society as a whole.

Dix propositions
Pour saluer les vraies législatives européennes
Pour redonner une voix à la gauche dans la campagne de mai‑juin 2024, par
et

Dix propositions
Pour saluer les vraies législatives européennes
Pour redonner une voix à la gauche dans la campagne de mai‑juin 2024
Ces dix perspectives possibles pour l’Europe ne concluent pas le dossier, elles ouvrent le débat. Elles se veulent proposer des visions marquées par la raison mais aussi par la passion fédérale. Il faut que naissent des « tribuns » européens qui donnent à l’Europarlement un rôle prépondérant sur le Conseil et la Commission. Il est nécessaire d’étendre ses compétences à des sujets de société (les violences sexuelles, l’écologie) et des sujets éminemment stratégiques comme la guerre. L’Europe doit s’ouvrir au lieu d’organiser la fermeture de ses frontières extérieures sous le joug de discours racistes. Les migrations internationales lui sont vitales, pour des raisons économiques et démographiques. Et puis, elle connaît une mutation extraordinaire de l’emploi. Quand la question d’un revenu universel européen financé directement par l’Union comme puissant vecteur de rattrapage et de fédéralisation des politiques sociales sera-t-elle intégrée dans les programmes d’une gauche européenne pour reconquérir les couches populaires perdues ?

Ten proposals
To Welcome Real European Parliamentary Elections
Giving the Left a Voice in the May-June 2024 Campaign
These ten possible perspectives for Europe do not conclude the dossier, they open the debate. They are intended to offer visions marked by reason but also by federal passion. European « tribunes » must be born to give the Europarliament a leading role over the Council and the Commission. Its powers must be extended to social issues (sexual violence, ecology) and eminently strategic issues such as war. Europe must open up instead of closing its external borders under the yoke of racist rhetoric. International migration is vital to Europe, for economic and demographic reasons. What’s more, Europe is undergoing an extraordinary transformation in terms of employment. When will the question of a European universal income, financed directly by the Union, as a powerful vector for catching up and federalising social policies, be included in the programmes of a European Left to win back the working classes that have been lost?

Multitudes en images

Ludovic Chemarin©Apprentissage – Extinction – Résurrection / Grégory Chatonsky & Ariel KyrouOù allons-nous vivre maintenant ?Les collectifs invitésEntretien avec Gaëtane Lamarche-VadelMauricio Hora
Multitudes