Accueil » Les numéros » 63. Multitudes 63. Été 2016

63. Multitudes 63. Été 2016

Majeure 63. Les nouvelles frontières du revenu d’existence

Pour un revenu d’existence de pollinisation contributive. Financé par une taxe pollen, par

Le revenu contributif et le revenu universel, par et

Revenu inconditionnel d’existence et économie générale de l’attention, par

Revenu inconditionnel d’existence et économie générale de l’attention

Un revenu inconditionnel d’existence devrait être envisagé au sein d’une pluralité de formes de revenus, basés sur des logiques hétérogènes. Parmi ces justifications, la prise en compte des dynamiques de l’économie de l’attention (dont Google et Facebook tirent d’ores et déjà des revenus énormes) pourrait jouer un rôle central. Un revenu d’existence apparaîtrait alors comme un investissement social permettant à chacun(e) de diriger son attention vers ce qui lui semble le plus important. Mais cela impliquerait de passer d’une économie restreinte à une économie générale, dans laquelle le moment de l’attention réflexive ne serait pas considéré comme un luxe inutile, mais comme un besoin d’avenir.

Universal Basic Income within a General Attention Economy

A Basic Universal Income (UBI) should be considered among a plurality of heterogeneous logics for rewards and incentives. Taking into consideration the attention economy (which already provides enormous incomes to Google and Facebook) could play a central role in such argu-ments. The UBI would then be seen as a form of investment allowing each recipient to direct his or her attention where
s/he judges would be more needed. This would require us, however, to evolve from a restricted economy to a general economy, where reflexive attention would no longer be considered as a wasteful luxury, but as a growing need for the future.

La réalité du revenu d’existence dans le Brésil post-Lula, par et

La réalité du revenu d’existence dans le Brésil post-Lula

Cet article vise à évaluer la portée des politiques sociales réellement existantes dans le Brésil de la période Lula, du point de vue du débat général sur le revenu d’existence. Soit deux questions : ces politiques sociales – notamment les transferts monétaires – ont-elles été pensées dans la perspective d’un revenu d’existence ? Le revenu d’existence pourrait-il fonctionner comme angle privilégié de réorganisation et d’intégration de ces politiques sociales ? L’histoire de Bolsa Família, instauré dans le Brésil de Lula, montre qu’il est d’origine néolibérale et que le véritable enjeu est d’appréhender les lignes de conflit qui séparent sa précaire existence empirique actuelle de sa constitution comme base d’une nouvelle démocratie.

The Realities of Basic Income Policies in Post-Lula Brazil

This paper evaluates the realities of the social policies set in place during under Lula govern-ments. It raises two questions about the implementation of the basic income scheme entitled Bolsa Familia : was is really devised as a form of basic income ? Could it provide leverage to a reorganization of social policies ? The study tends to show that Bolsa familia originated as a neoliberal reform and that the deeper stakes of its implementation raise the question of a depar-ture from its current form towards another conception of a new form of democracy.

Mineure 63. Les complications de la présence

La mendicité comme moyen de revendication. L’exemple des femmes balayeuses de rue à Abidjan, par

La mendicité comme moyen de revendication
L’exemple des femmes balayeuses de rue à Abidjan

La mendicité, un phénomène très ancien, a connu au fil du temps une évolution et a pris des formes très diverses. Plusieurs études ont été menées sur la mendicité. Celles-ci ont présenté la mendicité comme un phénomène religieux et aussi comme un moyen de survie. Abidjan, la capi-tale économique de la Côte d’Ivoire n’est pas exempte de ce phénomène. Au-delà des mendiants ordinaires, cette ville connaît une catégorie de mendiantes dont des balayeuses de rue qui susci-tent l’intérêt de cette étude. Leur particularité est qu’elles sont des employées d’une entreprise de ramassage d’ordures ménagères. Elles sont donc des salariées. Ainsi, se pose la question du sens de leur mendicité. L’objectif de cette étude est de comprendre le sens de la mendicité prati-quée par ces employées. Les analyses nous montrent que la mendicité apparaît comme un moyen de pression ou de revendication dans un conflit entre employeur et employés.

Begging as a means to claim
The example of women street sweepers in Abidjan

Begging, a very old phenomenon experienced over time a change and took many forms. Several studies have been conducted on begging. They presented begging as a religious phenomenon and also as a means of survival. Abidjan, the economic capital of Cote d’Ivoire is not exempt from this phenomenon. Beyond ordinary beggars, the city knows a category of beggars with street sweepers that appeal of this study. Their peculiarity is that they are employees of a company the collection of household waste. They are therefore salaried. Thus, arises the question of the meaning of their begging. The objective of this study is to understand the meaning of begging practiced by these employees. Analyses show that begging is a means of pressure or claim in a dispute between em-ployer and employees.

Multitudes en images

De Téhéran et d’IvryChristophe Jacquet. Cash Withdrawal©Gerd Arntz, graphiste, 1900-1988Consulter l'Icônes 52