93. Multitudes 93. Hiver 2023
Mineure 93. Lynn Margulis, planète symbiotique

Mutualismes diffus
Ce qu’une écologie microbienne (hérétique) révèle au-delà du comptable

Partagez —> /

Mutualismes diffus
Ce qu’une écologie microbienne (hérétique) révèle au-delà du comptable
Les reconfigurations du biologique et du naturel peuvent ouvrir bien des possibilités politiques et ontologiques qui s’opposent aux lieux communs qui y voient des contraintes limitant les possibilités politiques. Cet article commence au fond des océans, où les recherches sur la vie microbienne dans les sédiments marins suggèrent un excès qui ne peut être contenu dans les récits biologiques de la compétition individualiste pour la survie. Nous remontons à la surface pour converser avec Sylvia Wynter, dont la critique acérée du naturalisme qui fonde et perpétue le capitalisme racial détermine un argument fondateur pour la nécessité éthique et politique de reconfigurer l’humain, le naturel et le biologique. La théorie écologique des « mutualismes diffus » répond à l’appel de Wynter à développer des « sciences hérétiques » capables de déplacer la vision de l’Homme comme être bioéconomique.

Diffuse mutualisms
How (Heretical) Microbial Ecology Can Reveal What is Beyond Measure
Reconfigurations of the biological and the natural can open up much needed political and ontological possibilities, contra the more common uses of the natural and the biological as representing constraints on political possibility. At the bottom of the ocean, researches on microbial life in marine sediments suggest an excess that cannot be contained within ascendant biological accounts of life. We then surface to converse with Sylvia Wynter, whose sharp critique of the naturalism that grounds and perpetuates racial capitalism forms my foundational argument for the ethical and political necessity of reconfiguring the human, the natural, and the biological. The theory of “diffuse mutualisms” as a response to Wynter’s call for “heretical sciences”, capable of displacing the vision of Man as a bioeconomic being.