84. Multitudes 84. Automne 2021
Majeure 84. Lignes décoloniales

Parce que la colonialité est partout, la décolonialité est inévitable

Partagez —> /

Parce que la colonialité est partout, la décolonialité est inévitable
Dans ce texte, Walter D. Mignolo, l’un des membres-fondateurs du groupe modernité/colonialité aux côtés d’Aníbal Quijano, revient sur la définition de la colonialité comme « face sombre de la modernité » et sur les formes non seulement politiques et économiques mais encore épistémiques et esthéSiques que doivent prendre les enquêtes et les luttes décoloniales. Renommant les ancêtres de ces luttes et dénonçant le « management colonial du savoir » qui a tenté de les faire disparaître, le texte de Mignolo célèbre les travaux de Ottobah Cuogano, Felipe Guamán Poma et M. K. Gandhi comme autant d’appuis pour une pensée décoloniale et pluriverselle de la frontière.

Because Coloniality is Everywhere, Decoloniality is Unavoidable
In this text, Walter D. Mignolo, one of the founding members of the modernity/coloniality group along with his friend and colleague Aníbal Quijano, returns to the definition of coloniality as the “dark side of modernity” and the forms, not only political and economic but also epistemic and aestheSic, that decolonial investigations and struggles must take. Acknowledging the forebearers of these struggles and denouncing the “colonial management of knowledge” that has attempted to eradicate their memories, Mignolo’s text celebrates those of Ottobah Cuogano, Felipe Guamán Poma, and M. K. Gandhi as supports for a decolonial and pluralistic thinking of the border.