87. Multitudes 87. Eté 2022
Majeure 87. « L’art est mon  arme »

Activisme et littérature
Quelques exemples à partir de l’Inde

Partagez —> /

Activisme et littérature
Quelques exemples à partir de l’Inde
En prenant appui sur l’histoire de la plus importante organisation mondiale d’écrivains, PEN International, et sur plusieurs trajectoires et mobilisations d’écrivains ou collectifs indiens contemporains (le Indian Cultural Forum, Karthika Naïr, Perumal Murugan), cet article s’interroge sur certaines modalités de l’activisme en littérature, entendu à la fois comme activisme à travers la littérature, et comme activisme au service de celle-ci. En Inde, particulièrement, l’écrivain(e) partage une communauté de vulnérabilité avec toutes les autres voix et minorités menacées ou liquidées. L’activisme, c’est s’assurer que ce qui est mineur, minoré ou oublié continue d’être vu, entendu, reconnu ; c’est continuer à raconter d’autres histoires, à creuser leur multiplicité et leur équivocité ; c’est enregistrer les mots, les noms et les réalités apparemment superflues des mondes vulnérables qui nous entourent.

Activism and Literature
Examples from India
Based on the history of the world’s largest writers’ organization, International PEN, and on several trajectories and mobilizations of contemporary Indian writers or collectives (the Indian Cultural Forum, Karthika Naïr, Perumal Murugan), this article examines some of the modalities of activism in literature, understood both as activism through literature, and as activism in the service of literature. In India especially, the writer shares a community of vulnerability with all other threatened or liquidated voices and minorities. Activism is about ensuring that what is minor, minorized or forgotten, continues to be seen, heard, recognized; it is about continuing to tell other stories, to excavate their multiplicity and equivocality; it is about recording the words, names and seemingly superfluous realities of the vulnerable worlds around us.