81. Multitudes 81. Hiver 2020
Mineure 81. Interzones sud-américaines

La stratégie de la multitude au Chili
Entre biopolitique de l’hibernation et nécropolitique

Partagez —> /

La stratégie de la multitude au Chili
Entre biopolitique de l’hibernation et nécropolitique
Le printemps austral au Chili a été le théâtre d’un grand soulèvement qui a mis fin à la politique néolibérale de Piñera tout en critiquant le cadre constitutionnel, héritage de l’époque Pinochet. Au départ, le mouvement était une grève métropolitaine contre l’augmentation du prix du ticket des transports publics. Face à la répression qui a suivi la grève s’est transformée en un soulèvement des multitudes pour la démocratie et un nouveau système de protection sociale. Même les tentatives de médiation institutionnelles ne semblent ne pas avoir de succès pour bloquer le mouvement qui tout de même rentre en hibernation à cause de la pandémie. Mais le résultat du plébiscite pour une nouvelle constituante qui montre que le pays s’émancipe du cadre pinochetiste.

The Strategy of the Multitude in Chile
Between the Bio-Politics of Hibernation and Necopolitics
The southern spring in Chile was the scene of a great uprising that put an end to Piñera’s neoliberal policy while criticizing the constitutional framework, a legacy of the Pinochet era. Initially, the movement was a metropolitan strike against the increase in the price of public transport tickets. In the face of the repression that followed the strike, it turned into an uprising of the multitudes for democracy and a new system of social protection. Even institutional attempts at mediation do not seem to be successful in blocking the movement, which nevertheless went into hibernation because of the pandemic. But the result of the plebiscite for a new constituent shows that the country is emancipating itself from the Pinochetist framework.