Tous les articles par Marange Valérie

La subjectivation néolibérale, travailliste et conservatrice, qui promeut le risque et le « courage d’entreprendre » produit partout le sentiment d’insécurité et d’abandon, favorise toutes sortes de replis chez ceux qui ne bénéficient pas de protection au préalable. On trouve dans les cours que Michel Foucault a consacrés au néolibéralisme une articulation de la sécurité […]

La question de la violence est l’horizon de la dégradation de la politique en police, qui touche aujourd’hui au plus intime, pour faire pièce à un péril symbolique qui concernerait langage lui-même. Mais si ce langage de la culture court bien un risque, aujourd’hui, c’est celui de la vacuité, que semble avouer le mot d’ordre […]

Quand le philosophe François Ewald, colégataire de l’oeuvre de Foucault, et son compère Denis Kessler, numéro deux du Patronat, vilipendent en coeur la « démoralisation » contemporaine c’est pour faire l’éloge de l’« économie politique du risque » et du contrat social qui « trouve sa vérité dans l’assurance ». Dans le détournement de la […]

Marange Valérie

Philosophe , corédactrice en chef de la revue Chimères. Dernier ouvrage paru : La bioéthique Le Monde éditions 1998