Les matériaux de la vie

Les matériaux de la vie
Dans le Chapitre 2 de son livre Making, T. Ingold raconte certaines expérimentations menées avec ses étudiants dans son cours sur les 4 As. Ces expérimentations conduisent à reconsidérer les objets comme des matériaux solidifiés, et le « faire » comme un processus de croissance, qui échappe au modèle hylémorphique. Les matériaux eux-mêmes sont des potentiels actifs, et la fabrication consiste à unir nos forces aux leurs. En ce sens, l’alchimie est peut-être la plus apte à décrire la nature énigmatique des matériaux.

The Materials of Life
In Chapter 2 of his book Making, T. Ingold relates some experiments he carried out along with students of his 4 As course. These experiments lead to reconsider objects as solidified materials, and to reconsider “making” as a process of growth that eludes the hylomorphic model. The materials themselves are active potentials, and the making process consists in joining our forces with theirs. For this reason, alchemy may best describe the riddle of materials.

Disponible sur le site de notre partenaire CAIRN

Ingold Tim

Anthropologue, il occupe depuis 1999 la chaire d’Anthropologie Sociale à l’Université d’Aberdeen. Il étudie et enseigne notamment les connexions entre l’anthropologie, l’archéologie, l’art et l’architecture (les « 4 As »), qu’il développe dans son essai Making: Anthropology, Archaeology, Art and Architecture (Routledge, London, 2013). Parmi ses livres, ont notamment été traduits en français Une brève histoire des lignes (Zones Sensibles, 2011), Marcher avec les dragons (Zones Sensibles, 2013), et Faire (Dehors, 2016).