Cycle de Séminaires organisé par la Revue Multitudes et la Fondation Lucien Paye

Partagez —> /

(dans les locaux de la Fondation Lucien Paye – Cité universitaire – 45b bd Jourdan – 75014 Paris)

La Revue Multitudes, en coopération avec la Fondation Lucien Paye, veut ouvrir les portes de ses débats sur les grands thèmes d’actualité. L’idée est, d’une part, de faire un bilan des différents dossiers (Majeures et Mineures), souvent précurseurs, produits au long des 25 années d’existence de la revue ; d’autre part, mobiliser des points de vue externes à la revue. L’urgence de ces échanges de perspectives se trouve dans l’accélération de crises croisées dont il est difficile de saisir les termes et encore plus incertain de définir les développements futurs.

Alors que les années 2010 étaient marquées par des épuisements structurels comme la crise financière, les printemps arabes (et les occupy) et l’anthropocène, les années 2020 superposent en très peu de temps la pandémie, la multiplication d’événements extrêmes (liés au climat) et maintenant la guerre de grande échelle. Le pari est de réussir à traverser les différentes crises sans se laisser écraser par leur précipitation, en multipliant les efforts pour y voir les bifurcations et les horizons du possible.

Ce que le séminaire veut baliser ce sont donc des questions, des énigmes, des blocages. Ainsi, nous avons décidé d’organiser le premier cycle (2024) de discussions autour de trois blocs transversaux à l’ensemble de ces nouvelles tensions : (1) « Des bons usages du décolonial » ; (2) « Écologie, je t’aime moi non plus ; (3) « L’IA est-elle plus artificielle qu’intelligente ? ».

Premier Bloc: Des bons usages du décolonial

Séance n. 1 – 27 avril 2024 / 15:00

Pierre Singaravélou (Paris 1- Panthéon -Sorbonne)

Autour de Colonisations. Notre histoire : une discussion interdisciplinaire

Maëline Le Lay (CNRS)

Pour une archéologie des discours sur l’Afrique et un déplacement du centre chez VY Mudimbe et Ngugi wa Thiong’o. Deux propositions décoloniales.

Séance n. 2 – 25 mai 2024 / 15:00

Véronique Boyer (CNRS)

Le puzzle amazonien : positionnements Ethniques et mobilisations sociales

Yann Moulier Boutang (Multitudes)

Le sujet de l’histoire: c’est la fuite

Séance n. 3 – 22 juin 2014 / 15:00

Le décolonial et les énigmes du développement

Giuseppe Cocco, Sandra Laugier, Yves Citton

Seánce n. 4 – 06 jullet 2024 : /15:00

Pratiques artistiques du décolonial

Avec Julie Peghini (Paris 8 et Fondation Lucien Paye)

PERFORMANCE et RENCONTRE AUTOUR DE Ìpọ̀nrí de Jelili Atiku

Jelili Atiku est un artiste performeur multimédia et un sculpteur basé à Lagos, au Nigeria. Fondateur et directeur artistique d’AFiRIperFOMA, un collectif d’artistes performeurs originaires d’Afrique, coordinateur en chef d’AHRA (Advocates for Human Rights Through Art).

Son travail avec le dessin, la photographie, la sculpture d’installation, la vidéo et la performance ont fait de lui une figure clé du monde artistique international.

Son travail se concentre sur les droits humains et les questions de justice sociale. Cette nouvelle performance, qui sera présentée pour la première fois en France, s’appuie sur la vision du monde et la philosophie Yoruba selon lesquelles l’ ori est la définition et le point d’appui de l’ensemble du corps humain et de ses fonctionnalités.

Multitudes en images

De Téhéran et d’IvryOurgroup The Making of(f)Penser l’art brut aujourd’huiPoésie parleCristina RibasConsulter l'Icônes 52Gerd Arntz, graphiste, 1900-1988Icônes 43.Echelle inconnueIcônes 80. ACBE/Johann Hauser/Óscar Fernando Morales/Janko Domsic/Szabolcs  Bozó/Giovanni Bosco/Dwight Mackintosh/José Manuel Egea/Alberto Jorge Cadi/Louis Bec/Guo Fengyi/Davood Koochaki/Mihai Zgondoiu/Montre tes blessures
Multitudes