Le travail du lieu
Les lieux travaillent. Ils nous imprègnent et nous affectent. Ils nous travaillent intimement mais nous travaillent aussi dans nos certitudes, dans nos espérances ou dans nos inquiétudes collectives, dans nos perceptions et nos représentations du monde. D’un site à l’autre, mais aussi d’une époque à l’autre des sociétés humaines, d’une étape à l’autre de notre existence propre, les lieux forment la matrice de notre sensibilité et de nos comportements. Ils sont lieux plutôt que rien parce qu’ils nous apaisent, nous consolent, nous consolident, nous rassemblent, nous relient, nous grandissent…

The Labour of Place
Places work and labour in us. They impregnate us and affect us. They work on us intimately, but they also work on our certainties, our hopes or our collective concerns, our perceptions and our representations of the world. From one site to another, but also from one era of human society to another, from one stage of our own existence to another, places form the matrix of our sensibility and our behaviour. They are places rather than nothing because they soothe us, console us, consolidate us, bring us together, connect us, expand us…