Tous les articles par Latour Bruno

Il n’y a pas de monde commun : il faut le composer

Dans cet extrait de son Manifeste compositionniste, Bruno Latour nous invite à penser qu’il n’y a jamais eu de monde commun donné, mais qu’il importe de le composer, et de s’inspirer des pratiques artistiques pour expérimenter ce travail de composition.

There is no such thing as a common world: it needs to be composed

In this excerpt from his Compositionist Manifesto, Bruno Latour invites us to realize that there never was such thing as a common world, given to mankind and waiting to be restored: what is required is a compositional work, which should draw its inspiration from artistic practices.

L avenir de la Terre impose un changement radical des mentalités »

Pour la première fois, en avril, le Conseil de sécurité a consacré une séance à la menace due au réchauffement global. Il ne s’agissait plus de la guerre froide, mais d’une nouvelle « guerre chaude ». Pour la première fois, en avril, le Conseil de sécurité a consacré une séance à la menace due au réchauffement global. […]

Politique ou révolution, il faut choisir 

L’Humanité 4 Mai 2006L’argument est très simple et il n’est pas sans importance pour ceux qui veulent passer du communisme à la composition du monde commun. La notion de révolution vient de l’astronomie, passe en histoire des sciences pour décrire la grande coupure entre, par exemple, alchimie et chimie, et se retrouve enfin en politique[1 […]

Un autre préambule pour le traité constitutionnel européen,

LE MONDE | 21.10.05Surpris du résultat du référendum sur le traité constitutionnel européen, je me suis demandé si un préambule différent n’aurait pas modifié le vote de mes concitoyens. J’en propose la version suivante.Situation historique de l’Europe Nous, vieilles nations européennes, fières d’un immense héritage qui comprend la pensée grecque autant que le droit romain […]

Gabriel Tarde and the End of the Social

paper prepared for The Social and its Problems, edited by Patrick Joyce, Routledge, London a) « Le caractère bizarre et grimaçant de la réalité, visiblement déchirée de guerres intestines suivies de boiteuses transactions, suppose la multiplicité des agents du monde. » Gabriel Tarde, Monadologie et sociologie, p. 93 c)« Au fond de on , en […]

Le Prince: machines et machinations

Machiavel, républicain de cœur, a établi les fondements de la démocratie dans son Discours sur la première Décade de Tite-Live. Malgré cela, on le considère souvent comme un cynique d’une dangereuse amoralité parce qu’il a aussi écrit le Prince. Pratiquement pourtant, les deux oeuvres sont de même nature : si l’on veut que la démocratie […]

La sociologie des sciences est-elle de gauche?

La sociologie des sciences a-t-elle une politique ? Elle serait mal venue de le dénier. Après avoir étudié en détail les diverses politiques de la chimie, de la physique, de la cosmologie, de la bactériologie, sans parler de l’histoire, de l’économie ou de l’anthropologie, comment pourrait-elle prétendre qu’elle seule échappe à la définition d’une politique […]

Si le mot « biopouvoir » permet de désigner du doigt l’autorité par laquelle certains biologistes évitent la discussion tant sur les disciplines scientifiques que sur la vie politique, au nom par exemple d’un certain darwinisme, d’une définition du gène ou d’un modèle du cerveau, je n’y vois pas d’inconvénient. Lutter contre le biopouvoir permet […]

Un nouveau Nietzsche

Article publié dans Le Monde des débats, novembre 1999C’est un sérieux symptôme du déclin de la vie publique, lorsque même les critiques, c’est-à-dire des intellectuels publics, ne comprennent plus ce que fait un auteur en menant des expériences sur les aspects explosifs de matériaux dangereux. » Ainsi s’exprime Peter Sloterdijk dans un livre stupéfiant de […]

Latour Bruno

Vice-président pour la recherche de Sciences-Po Paris, dirige l'École des Arts Politiques (SPEAP). Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'anthropologie du monde moderne, dont récemment Cogitamus. Six Lettres sur les humanités scientifiques (La Découverte, 2010) et Sur le culte moderne des dieux faitiches (La Découverte, 2009).