CONSIDÉRANT CALAIS

Partagez —> /

http://www.pavillon-arsenal.com/fr/conferences-debats/cycles-en-cours/considerant-calais/10339-considerant-calais-4.html

Au PEROU, “état second”, nous comptabilisons jusqu’au vertige combien gouverne la déraison.Depuis lundi, une vingtaine d’employés de la Sogéa, entreprise calaisienne de BTP / construction (sic) détruit à la main des bâtiments dont les débris sont ramassés par plusieurs pelleteuses et camion-remorque. Coût de l’opération : 15 000 euros par jour pour cette « opération humanitaire ». Depuis fin octobre, 18 unités des forces mobiles de l’Etat sont en renfort dans le Pas-de-Calais (soit environ 1 000 personnes), pour un coût d’environ 150 000 euros par jour, dont 50 000 euros pour l’hébergement en hôtel (seules deux unités sont en casernement) ; soit 18 millions d’euros depuis le début de cette « action de pacification ». En 2015, 18 autres millions d’euros (dont 15 millions apportés par les Britanniques) ont permis de « sécuriser » le port de Calais (barrières, caméras de surveillance, etc) ; 51 millions (dont 20 millions apportés par les Britanniques) ont été nécessaires pour la «  sécurisation » du tunnel sous la Manche. Pour l’investissement et le fonctionnement du Centre Jules Ferry (accueil de jour, 500 douches par jour, 2 500 repas) et les aménagements dans la jungle (112 points d’eau, 60 latrines chimiques, 6 bennes à ordures, un système d’éclairage public, le ramassage des ordures), il en a coûté 18 millions d’euros sur un an, dont 7 millions de fonds européens. Pour l’installation d’un Centre d’Accueil Provisoire constitué de 1 500 places en containers sans eau, c’est une somme de 25 millions d’euros sur un an qui a été mobilisée, soit 16 800 par personne. Au titre de mesures compensatoires, la Mairie de Calais a obtenu les fonds nécessaires à la création du parc d’attraction « Heroïc Land » (soit 275 millions d’euros), afin de faire enfin de Calais une destination, non plus une zone de passage. A ce jour, Eurotunnel demande à l’Etat 29 millions d’euros de compensation pour pertes de revenus, sans compter les revendications des entrepreneurs du Calaisis qui manifestent ce lundi à Paris. Heureusement, la Grande Bretagne vient d’annoncer que 22 millions d’euros seront envoyés en France pour poursuivre l’effort.Au PEROU, nous caressons l’idée que construire vaut mieux que détruire pour répondre à ce qui a lieu. Non sans ivresse, nous imaginons donc pouvoir mobiliser les 450 millions d’euros dont il est question pour oeuvrer enfin dans le bidonville et la ville, et ainsi « Réinventer Calais ».

Pérou – Pôle d’Exploration des Ressources urbaines 

Atelier le mardi à 18h30 au Pavillon de l’Arsenal le 8 mars, le 22 Mars et tous les quinze jours

 

Multitudes en images

Poésie parleChasseurs d’humanitéStéphane Degoutin & Gwenola Wagon. Le rêve de la raisonPenser l’art brut aujourd’huiDu mouvement en art et en statistiqueTroubler le regardCristina RibasPrice Seth. OK, just send me the billGiasco Bertoli, Tennis Courts