Tous les articles par Jasbir K. Puar

Le droit de mutiler « Mains en l’air, ne tirez pas ! », par

Le droit de mutiler
« Mains en l’air, ne tirez pas ! »
À l’été 2014, les mouvements Black Lives Matter et Free Palestine convergent. C’est l’occasion pour la théoricienne transdisciplinaire Jasbir K. Puar de réfléchir à la dévalidation forcée des populations racialisées. S’appuyant sur les théories handies décoloniales et crip-of-color, Puar considère la manière dont les corps non-blancs sont exclus de la reconnaissance du handicap. Alors que les meurtres policiers de personnes noires aux États-Unis touchent une large majorité de personnes noires handicapées, et alors que la destruction systématique des hôpitaux palestiniens par Israël apparaît comme une stratégie d’affaiblissement de la population, Puar développe les outils théoriques intersectionnels pour nommer « le droit de mutiler » exercés par les États modernes/coloniaux contre les populations qu’ils subjuguent. Appelant à ne pas se satisfaire des rhétoriques de l’empuissancement et de la fierté handie, ce texte (qui sert d’avant-propos au livre éponyme, Le droit de mutiler. Débilité, capacité, handicap) jette les fondations théoriques d’une coalition antivalidiste/antiraciste contre les brutalités policières et néocoloniales.

The Right to Maim
“Hands Up, Don’t Shoot!”
In the summer of 2014, the convergence of the Black Lives Matter and Free Palestine movements is an opportunity for transdisciplinary theorist Jasbir K. Puar to reflect on the mechanisms of forced disablement of racialized populations. Drawing on decolonial and crip-of-color theories, Puar considers how non-white bodies are excluded from the recognition of disability. At a time when police killings of black people in the United States affect a large majority of black people with disabilities, and at a time when Israel’s systematic destruction of Palestinian hospitals appears to be a strategy to debilitate the population, Puar develops intersectional theoretical tools to name the “right to maim” exercised by modern/colonial states over the populations they subjugate. This text (which serves as a foreword to The Right To Maim. Debility, Capacity, Disability) takes us away from the logic of disability pride to reflect instead on coalitions against police and neo-colonial brutality.

Multitudes