Tous les articles par Stengers Isabelle

Entretien réalisé par Bernard Aspe, Muriel Combes, Josep Raffanell I OraALICE – On voit émerger des luttes sociales qui passent, dans leur processus de constitution interne, par la construction de savoirs à la fois à partir, contre et en alternative aux savoirs légitimés par les institutions. La puissance de ces nouvelles pratiques politiques semble aussi […]

Cet article part d’une triple hypothèse. D’abord que le construction d’une position politique aujourd’hui exige que la référence au progrès perde son pouvoir de mise en perspective. Ensuite, que la réponse à cette exigence impose que toute la mesure soit prise de la manière dont cette référence arme nos habitudes de pensée. Enfin, que cette […]

Entretien réalisé par Andrée BergeronDans cet entretien avec Andrée Bergeron, Isabelle Stengers remet en perspective la question de l’expertise, à laquelle le mouvement des intermittents se trouve – parmi d’autres mouvements, aujourd’hui comme hier – confronté. Elle nous rappelle que la figure de l’expert n’est pas une « invention » contemporaine et qu’elle recouvre des […]

Faire avec Gaïa : pour une culture de la non-symétrie

La nature désigne toujours quelque chose mais dans son rapport avec autre chose. Cet autre chose est éminemment variable. Le rôle de la nature comme répondant de jugements qui sont à la fois hiérarchisants et moraux ne cesse d’accompagner les sciences modernes, mais que cela ne se déduit jamais des sciences modernes. Aujourd’hui elle s’inscrit […]

Résister à Simondon ?

Dans cet article, Isabelle Stengers analyse la rencontre entre le «germe-Simondon» et le milieu soudainement réceptif qui l’accueille aujourd’hui. Agacée par une certaine forme de piété risquant d’entourer désormais Simondon, elle nous invite à faire du transindividuel autre chose qu’un mot et qu’une réponse passe-partout, et à le traduire en vecteur immanent de perplexité, en […]

Les chercheurs font l’autruche

«Dans le passé, les scientifiques purs considéraient avec snobisme les affaires. Ils voyaient la recherche du gain comme intellectuellement peu intéressante, digne seulement de commerçants. Travailler en industrie, même aux prestigieux laboratoires de Bell ou d’IBM, était bon pour ceux qui n’avaient pas été capables d’être nommés à l’université (…). Ce n’est plus le cas […]

La mort de Feyerabend Une pensée en mouvement

Ce que l’on définirait comme « la pensée de Feyerabend », pour la commenter, la critiquer, la porter aux nues, n’existe pas. Peu de penseurs ont pris autant de soin que lui pour le faire savoir: Adieu à la raison (AR) est littéralement truffé de repentirs sans repentir, de mises à distance sans mise en jugement. « Parfois, […]

Cette époque n’est pas, pour moi, celle d’un triomphe proclamé de l’humanisme, proclamation qui n’a cours que dans les médias parisiens. Je ne sais pas non plus s’il est très important de se référer à Foucault pour la mettre sous le signe (unitaire?) du biopouvoir, à moins que ce soit précisément une confirmation de ce […]

Stengers Isabelle

Chargée de cours à l'Université de Bruxelles. Ses travaux ont d'abord porté sur le problème de la physique confrontée aux problèmes du temps et de l'irréversibilité, (avec I. Prigogine La nouvelle alliance, et Entre le temps et l'éternité), puis sur la question des sciences (L'invention des sciences modernes, et Histoire de la chimie, écrit avec B. Bensaude-Vincent). Elle développe aujourd'hui une perspective constructiviste tant dans les questions scientifiques (Cosmopolitiques, L'hypnose en magie et science) que philosophiques (Penser avec Whitehead) et politiques (La sorcellerie capitaliste, écrit avec Philippe Pignarre) Membre du comité de lecture de Multitudes.