Tous les articles par Ansaldi Saverio

Toni Negri : de la fin du socialisme à la nouvelle grammaire du politique« Que signifie construire de la démocratie et de la liberté, de l’égalité et de la richesse dans un monde que le capitalisme se croit désormais capable d’asphyxier en réduisant en cendres toute possibilité de résistance( ) ? ». Comment pouvons-nous, dans […]

Mondialisation libérale et fin de l’Histoire La fin du « siècle court » implique-t-elle la fin de l’histoire ? Comment peut-on encore produire du réel dans un monde qui semble entièrement gouverné par la répétition du même (la subsomption totale de la vie au capital) et la mise en abîme des grands récits métaphysiques (téléologie providentialiste de l’émancipation)[1] […]

L’herméneutique spinoziste s’est toujours intéressée à l’étude des rapports entre Machiavel et Spinoza. Ce dernier possédait en effet dans sa bibliothèque personnelle les œuvres complètes de l’auteur florentin en langue italienne. Qui plus est, Spinoza cite expressément Machiavel dans son Traité politique : dans le chapitre V, il fait référence au Prince, tandis que dans […]

Le phénomène désormais irréversible de la mondialisation soulève sans cesse de nouvelles questions auxquelles on fournit souvent des réponses partielles et inadéquates. Que faire face à la rapidité et la violence avec lesquelles la finance globale gouverne et détermine la vie de milliards d’individus ? Comment répondre d’une manière efficace et active aux nouveaux modes […]

Dans le sillage des derniers travaux de M. Foucault, les notions de « gouvernement » et de « biopolitique » constituent aujourd’hui des outils herméneutiques très répandus, dont on abuse parfois pour circonscrire des problématiques politiques dans le domaine des sciences sociales. Il existe néanmoins d’heureuses exceptions à cet effet de mode. Dans un ouvrage […]

La théorie du conatus représente un présupposé majeur de la philosophie spinoziste. Ses principes et ses concepts sont bien connus par les spécialistes et les interprètes de la philosophie spinozienne. Ils sont sans doute beaucoup moins connus et utilisés par les économistes et les sociologues. Frédéric Lordon, économiste, dans son essai intitulé La politique du […]

Le discours de l’empire

Par leurs espérances immortelles ils sont à l’instant importés. Pindare —————– Au cours de la seizième année de guerre entre Lacédémone et Athènes (416-415), les Athéniens, commandés par les stratèges Kléomédès et Tisias, envoyent une expédition contre l’île de Mélos, colonie de Lacédémone ; mais, avant d’attaquer la cité, les Athéniens décident d’envoyer aux Méliens […]

Image, pouvoir et représentation : un hommage à Louis Marin

Dans l’introduction au Portrait du roi, L. Marin écrivait que « Représentation et pouvoir sont de même nature. Que dit-on lorsque l’on dit pouvoir ? Pouvoir, c’est d’abord être en état d’exercer une action sur quelque chose ou quelqu’un ; non pas agir ou faire, mais en avoir la puissance, avoir cette force de faire ou […]

Le nom commun

Libre de la metafora y del mito Labra un arduo cristal : et infinito Mapa de Aquel que es Todas sus estrellas. (J. L. Borges) I « Si deux personnes s’accordent entre elles et unissent leurs forces, elles auront plus de pouvoir ensemble et conséquemment un droit supérieur sur la nature que chacune des deux n’en […]

Actualité de Spinoza

I.  » Dans l’histoire de la pratique collective, il y a des moments où l’être dépasse le devenir. L’actualité de Spinoza consiste avant tout en ceci : l’être ne veut pas s’assujettir à un devenir qui ne détient pas la vérité  » (A. Negri, Spinoza subversif. Variations (in) actuelles, Paris, Kimé, 1994, p.9). Placée au […]

Adorno critique d’Husserl : dialectique, sociologie et phénomenologie

Cet article tente d’éclaircir, en s’appuyant sur des auteurs tels qu’Adorno et Husserl, le rapport de différence/opposition qui s’établit, au sein de la philosophie contemporaine, entre la dialectique critique et la démarche phénoménologique, rapport qui permet de définir en même temps le statut conceptuel des modèles sociologiques axés sur un processus cognitif d’origine phénoménologique. Le […]

Composition de lieu et d’imagination « Ignace de Loyola  » de PA Fabre

Lorsque le pouvoir de l’imagination dessine la constitution même d’une pratique, capable d’impliquer, dans sa dynamique représentative, la mise en jeu de l’âme et du corps du sujet qui en fait l’expérience, il s’ouvre alors un espace donnant la possibilité de créer une véritable anthropologie fondamentale. C’est la détermination de cet espace de connaissance radicale […]

La République de Platon, l’Ethique de Spinoza

Avec la publication des textes de Julia Annas (Introduction à la République de Platon)[[J. Annas, Introduction à la République de Platon, PUF, 1994 et de Pierre Macherey (Introduction à l’Éthique de Spinoza. La cinquième partie)[[ P. Macherey, Introduction à l’Ethique de Spinoza. La cinquième partie, PUF, 1994, les Presses Universitaires de France inaugurent une nouvelle […]

La Divine Comédie de Dante serait-elle le « Poème-machine » unissant « tous les Noms de la multitude à construire » ? En posant cette question, Giorgio Passerone nous invite à une expérimentation langagière et conceptuelle de l’œuvre dantesque. Il s’agit en premier lieu d’un travail qui mobilise et fait appel à notre propre expérience […]

L’ouvrage de M. Hardt et T. Negri, Empire, cherche à expliciter un double enjeu : déterminer la forme politique adéquate au capitalisme mondialisé et, en même temps, la rapporter immédiatement, en tant qu’ensemble de pratiques de contrôle, aux nouvelles manières de vivre et de produire, au désir de déterritorialisation des multitudes. Hardt et Negri reprennent, […]

Alternativas a la biopolíticatraduction castillane de art177, rub6, rub71¿Cuál es la forma política que caracteriza a la globalización? ¿La mundialización de los mercados y de la producción capitalista se mantiene por una soberanía y por un poder que determinan las modalidades complejas de afirmación? Por otro lado, ¿podemos afrontar, en esta globalización y en esta […]

Le prince et la multitude

La multitude, nous apprend Spinoza, est toujours et par définition au-delà du pouvoir des princes. « Le droit de l’État, ou du pouvoir souverain, n’est rien d’autre que le droit même de la nature. Il est déterminé par la puissance, non plus de chaque individu, mais de la multitude, qui est conduite comme par un seul […]

Ansaldi Saverio

Maître de conférences à l’université de Montpellier III – Paul Valéry. Il a publié La Tentative schellingienne. Un système de la liberté est-il possible ? (L’Harmattan, 1993) ; Spinoza et le baroque. Infini, désir, multitude (Kimé, 2001) ; Nature et puissance. Giordano Bruno et Spinoza (Kimé, 2006). Membre du comité de rédaction de Multitudes.