Accueil » Les numéros » 55. Multitudes 55. Printemps 2014 » Mineure 55. Nouvelles énonciations collectives

Mineure 55. Nouvelles énonciations collectives

L’invention démocratique dans les pratiques minoritaires, par

Vous avez dit « Démocratie réelle » ?, par

La vague de mouvements sociaux et citoyens apparus en 2011-12 dans plusieurs pays d’Europe et de l’Amérique latine, prenaient souvent comme cible majeure la « sacro-sainte » démocratie représentative et manifestaient une défiance à l’égard du système des partis. Prétendant donner la parole au peuple, la démocratie représentative rend les citoyens passifs, et consigne le pouvoir citoyen à des représentants susceptibles d’être influencés par des partis et, indirectement par les oligarchies dominantes. L’auteur passe en revue différentes pratiques démocratiques en analysant les avantages relatifs qu’elles apportent : démocratie directe, démocratie participative, démocratie délibérative, contrôle citoyen, tirage au sort, et plaide pour une combinaison de ces modalités, récupérant le rôle actif des citoyens. Une version plus développée de ce texte (30 p.) peut être trouvée dans le blog Changement & Société : albanocordeiro@wordpress.com
Did You say “Real Democracy”?
The wave of social and citizen movements observed in Europe and Latin America, in 2011-2012, took, as one of the main targets, the representative democracy, venerated as the democracy by excellence, as well as the party’s system being distrusted. In the name of the people voice, the representative democracy makes citizens passive, and therefore it becomes possible for the dominant forces to influence political activities in order to prevent Alternative. Other democratic practices are possible (direct-participative democracy, “tirage au sort”, citizen control…). The author pleads for a combination of these practices in a way citizens can have an active rule in a stable political structure.

Les territoires du Forum social mondial de Tunis, par

Bien qu’elle n’ait pas vu s’opérer la fusion des divers mouvements sociaux en une même multitude, l’édition tunisienne du Forum Social Mondial (FSM) de mars 2013 permit à la communauté altermondialiste d’occuper un certain nombre de territoires tant matériels (fragments d’espaces publics) qu’immatériels (fragments d’espaces digitaux). Pour les participants, la fréquentation conjointe de ces territoires permit une certaine forme de ressourcement, de renouvellement des énergies, de réconfort et d’encouragement mutuels (Ermunterung). En démultipliant les formes d’association affective avec le FSM, les nouvelles technologies de l’information et de la communication jouèrent un rôle important dans les processus de territorialisation et d’Ermunterung de la communauté altermondialiste.

The territories of the Global Social Forum in Tunis
A member’s notebook
Although it did not witness the merger of the various social movements into a single multitude, the Tunis edition of the World Social Forum (WSF) held in March 2013 was the occasion for the alter-globalization community to occupy a number of territories both material (fragments of public spaces) and immaterial (fragments of digital spaces). For the participants involved, the joint frequenting of these territories allowed to stock up and renew energies as well as to comfort and encourage each other (Ermunterung). Since they multiply the possibilities for emotional attachment with the WSF, new technologies of information and communication played an important role in the processes of territorialisation and of Ermunterung of the alter-globalization community.

Multitudes en images

Christophe Jacquet. Cash Withdrawal©Florence LazarOù allons-nous vivre maintenant ?Apprentissage – Extinction – Résurrection / Grégory Chatonsky & Ariel KyrouGerd Arntz, graphiste, 1900-1988L’art brut est contemporain