Accueil » Les numéros » 35. Multitudes 35, hiver 2009 » Majeure 35. Amérique Latine

Majeure 35. Amérique Latine

En Bolivie, une victoire difficile, par

Les transformations de la structure de classe associée au néolibéralisme en Bolivie pourraient être, paradoxalement, les conditions de possibilité pour l’émergence de propositions plurielles et pluriculturelles. L’épuisement des promesses jamais satisfaites de la modernité eurocentrée, l’altération des hiérarchies traditionnelles aux différents niveaux géographiques (localité, région, État, international) engendrée par les formes dans lesquelles se manifeste la globalisation dans les périphéries, et le retour – volontaire et planifié – à une souveraineté étatique qui n’a jamais été qu’une aspiration créole-urbaine, ont rompu les certitudes traditionnelles : les futurs imaginables, les formes d’organisation classiques, les sujets de changement et leurs identités, les classifications géographiques et raciales.

The transformations undergone by the class structure associated with neoliberalism in Bolivia could be, paradoxically, the conditions for the possibility of an emergence of more plural and pluricultural propositions. The exhaustion of perpetually unsatis fied promises of eurocentric modernity, the alteration of traditional hierarchies at different geographical levels (local, region, state, international) engendered by the forms in which globalisation manifests itself in the peripheries, and the – voluntary and planned – return to a state sovereignty which was never more than a creole-urban aspiration, have broken traditional certainties: imaginable futures, classic forms of organisation, subjects of change and their identities, geographical and racial classi fications.

Anthropophagies, racisme et actions affirmatives, par

L’anticipation du Manifeste anthropophage (1950) d’Oswald de Andrade a consisté à saisir la dynamique brésilienne, à cheval entre l’héritage de la colonisation européenne et sa projection dans l’avenir. Oswald a vu dans le Brésil qui entrait dans la modernité un « pays du futur », non pas du point de vue de la dynamique de construction d’une trajectoire nationale de développement, mais dans la perspective du développement du rapport brésilien (indigène) à l’altérité coloniale. La révolution anthropophagique, au fur et à mesure qu’elle projetait les Indiens dans le monde, se fondait sur une théorie de la multiplicité et non de la « diversité ». L’anti-colonialisme n’était pas un nationalisme et moins encore un isolationnisme, mais une machine de guerre pour prendre à l’Europe des riches « ce qui nous intéressait ».

Oswald de Andrade’s « Cannnibal Manifesto » (1950) was anticipative in its apprehension of the Brazilian dynamic as it emerged from its European colonial heritage projecting itself towards the future. As Brasil entered modernity, what Oswald observed was « a country of the future », not from the perspective of the dynamic of a construction of a national trajectory of development, but from the perspective of the development of the indigenous Brazilian relation to colonial alterity. The anthropophagic revolution, as it projected the Indians into the world, rested on a theory of multiplicity and not of « diversity ». Anti-colonialism was not a form of nationalism, but a war machine which served to take what we wanted in the rich Europe.

Multitudes en images

Pierre Vanni. BitcoinDe Téhéran et d’IvryClarisse HahnJoseph Yosef Dadoune .رخالا / רחאהKIN MBOKA TE, le non-lieu de nos plaintesFlorence LazarApprentissage – Extinction – Résurrection / Grégory Chatonsky & Ariel KyrouBorderland - Consulter les œuvres de Melik Ohanian