Accueil » Les numéros » 46. Multitudes 46, automne 2011

46. Multitudes 46, automne 2011

Majeure 46. Une gauche économique crédible ?

Politique économique crédible de la gauche : mode d’emploi

On ne trouvera pas dans ce dossier un programme comme celui qu’on distribuait dans les salles de cinéma. Plutôt des réflexions sur les conditions de possibilité d’un tel programme. Si nous en sommes encore aux prolégomènes, c’est qu’il y a du pain sur la planche – et sur les conditions d’élaboration d’un tel programme et sur […]

Préalables à tout programme économique crédible

Les gesticulations qui, avant chaque échéance électorale, traversent les différents segments de la gauche pour élaborer un programme économique sont le symptôme persistant d’une pensée qui patine. Au lieu de théories économiques, cet article propose une tactique politique : imposer au parti socialiste, par des négociations préalables, de devoir s’engager sur des mesures à la fois écologiques et sociales.

Preliminary Remarks to Any Credible Economic Program
The agitations surrounding the task of devising an economic program tend to paralyze the Left. Instead of economic theories, this article formulates a political tactic: it advocates imposing to the Socialist Party, through negotiations of electoral support, measures which would push it simultaneously towards greener and more social positions.

Comptabiliser l’intellect général

Cet article soutient que la célébration autonomiste du travail immatériel est prématurée. En montrant de quelles façons les calculs comptables pénètrent la vie sociale et continuent à organiser l’expropriation systématique du general intellect, il suggère qu’il y a des obstacles réels à la transcendance de la discipline capitaliste. Plus la socialisation du travail le rend hors-mesure, plus agités et plus élaborés sont les efforts du capital pour le mesurer et le contrôler.

Accounting for the General Intellect
This article argues that the autonomist celebration of immaterial labour might be premature. Highlighting the ways in which calculations permeate social life and continue to organise systematic expropriations of the general intellect, it is shown that there are real obstacles to the transcendence of capitalist discipline. Indeed, the more the socialisations of labour render labour hors-mesure, the more frantic and elaborate are capital’s attempts to measure and control it.

Pour une taxe sur tous les mouvements de fonds

Cet article reproduit un extrait du livre La Clé de la crise (1985) dans lequel René Montgranier expose de façon précise et chiffrée les implications d’une taxe sur tous les mouvements de fonds. Il évoque les objections qu’on peut faire à une telle proposition et s’efforce de les réfuter une à une.

A Proposal for a Tax on All Financial Transactions
This article is an excerpt of René Montgranier’s book La Clé de la crise (1985) in which the author analyses the quantified and practical implications of introducing a tax on all financial transactions. He mentions possible objections and attempts to refute them one by one.

Les altermoiements illimités de l’UE sur la crise de la zone euro

Réflexions prospectives à partir de la nouvelle donne monétaire
Ce texte analyse les impasses devant lesquelles se trouve l’UE dans le contexte de la crise de la zone euro et plus particulièrement de la situation grecque. En se focalisant sur le rôle actuel dévolu à la politique menée par la Banque Centrale Européenne, le texte interroge un certain nombre présupposés politiques et théoriques de la gestion de la crise. Il montre qu’une nouvelle donne est en train de se mettre en place à cette occasion. Il suggère en conclusion quelques pistes pour répondre aux défis actuels à partir de cette nouvelle donne.

The Endless Hesitations of the EU in the Crisis of the Euro Zone
Towards a Monetary New Deal?
This article studies the deadlock faced by the EU in the context the euro area crisis and more particularly the Greek situation. By focusing on the current role of the European Central Bank policy, the text questions a few political and theoretical assumptions underlying the crisis management. It suggests that a new state of play is currently emerging as a consequence of this turmoil. In its conclusion, the article proposes a number of measures which could help European policies to cope with current challenges.

AK, un mouvement international pour l’accès aux savoirs

À partir de 2004, le mouvement pour l’accès aux savoirs (Access to Knowledge, A2K) a émergé comme bannière commune derrière laquelle individus et organisations se sont réunis pour dénoncer les inégalités et injustices liés à la « propriété intellectuelle ». L’analyse de cette action collective nous offre un prisme inédit de réflexion sur l’évolution des formes de mobilisations politiques dans le cadre de la globalisation actuelle.

A2K, international activism for knowledge access
In 2004, “Access to Knowledge (A2K)” emerged as a common umbrella under which individuals and organisations choose to denounce inequalities and injustices related to “intellectual property”. The analysis of this collective action provides us with a useful prism to consider the evolution of political mobilizations in the context of the current globalization.

Quelle crédibilité économique et écologique pour la gauche en ?

Il est courant de douter de la capacité de la gauche à gouverner l’économie. Mais la crédibilité comptable exigée par les agences de notation plombe la société par la récession. La confiance dans des institutions financières autonomes a montré aussi ses limites. La nouvelle politique sera liée aux enjeux écologiques. Si ceux-ci sont articulés avec la justice sociale, ils mobiliseront les citoyens, y compris économiquement. Le développement de l’économie verte produira de nouveaux emplois et de nouvelles richesses, surtout si on change la manière de mesurer la richesse et qu’on devient capable de valoriser la justice sociale et l’équité environnementale. L’urbanisation des territoires rend ces enjeux partagés par de larges cercles de nos concitoyens et susceptibles de débats démocratiques, donc d’investissement généralisé.

How Ecologically and Economically Credible Can the Left Be in 2012?
Everybody does not trust the Left’s ability to govern the economy. The budgetary responsibility demanded by rating agencies leads to depression, and further deficit. The confidence given to autonomous financial institutions has also shown its limits. The new economic policy will be driven by ecological challenges. If those are linked with social justice, the Left will be able to unite citizens and capture investment. The development of a green economy will create opportunities for new jobs and new wealth, especially if we are able to change the way of measuring wealth and if we are able to give values to social justice and territorial equity. Urban development transforms these issues into shared challenges, in need of democratic debates and public investment.

Mineure 46. Rythmanalyses

Pourquoi avons-nous besoin d’une rythmologie politique ?

Le monde à la fois fluide et fracturé dans lequel nous vivons depuis la dernière vague de mondialisation exige une transformation substantielle de la pensée éthique et politique. Malgré leurs mérites respectifs, ni les approches marxistes, ni les approches micro-logiques ne sont suffisantes pour penser la nouveauté de notre monde. Seule une théorie du pouvoir comme médium rythmique peut surmonter le dualisme formel qui a dominé les sciences sociales et rendre compte des processus réels d’individuation.

Why do we need a political rhythmology?

The simultaneously fluid and broken world we live in since the last wave of globalization requires a substantial transformation of ethical and political thought. In spite of their respective merits, neither the Marxist approaches nor the micro-logical ones are sufficient to think the novelty of our world. Only a theory of power as a rhythmical medium can overcome the formal dualism which has ruled social sciences and can account for the actual processes of individuation.

Ainsi marche Anna Cruz

Au XXe siècle, l’émancipation de la différence au cœur du concept de Rythme a libéré la répétition de sa soumission à l’identité. La répétition rythmique n’est ni métronomique (linéaire), ni périodique (cyclique). Mesure et périodicité ne sont que les enveloppes extérieures d’une polyrythmie fondamentale. Le Rythme n’est pas une structure transcendante, il coule dans une microrythmie, en reliant les uns aux autres des « instants critiques » qui sont les points de passage d’un devenir.

Thus walks Anna Crusis

In the 20th century, the emancipation of difference within the concept of Rhythm has freed repetition from its subjugation to identity. Rhythmic repetition is neither metronomic (linear), nor periodic (cyclic). Meter and periodicity are only external envelopes of a fundamental polyrhythm. Rhythm is not a transcendent structure or pattern; it flows in a microrythm, by linking one to another “critical instants” which are the crossing points of a process of becoming.

Les nouveaux rythmes du politique dans les sociétés à grande vitesse

Nos sociétés à grande vitesse se caractérisent par un déphasage entre des rythmes rivaux. Le capitalisme accéléré entre en conflit avec le tempo nécessairement plus lent de la démocratie délibérative. L’effondrement financier de 2008 a montré combien la vitesse des processus économiques automatisés dépasse aujourd’hui les capacités humaines de réaction des traders et des banquiers. Ce type de flash crash a pour effet de renforcer dangereusement le pouvoir exécutif.

The new rhythms of politics in high-speed societies

The high-speed societies we live in are characterized by a disconnection between competing rhythms. Fast capitalism conflicts with the necessarily slower tempo of deliberative democracy. The financial collapse of 2008 has shown how the high-speed processes of the automatized economy transcend the human capacities of traders and bankers. As an effect of this kind of flash crash, the executive power is dangerously strengthened.

Rythmes scolaires

Jean-Baptiste de La Salle a posé au XVIIe siècle le cadre rythmique de l’école qui a survécu jusqu’à nos jours. De l’école mutuelle à la pédagogie de Célestin Freinet, les alternatives à cette école bien rythmée ne l’ont pas ébranlée. De nos jours, la grille quotidienne est enchâssée dans celle du travail de bureau. Mais les rythmes scolaires croisent une diversité de rythmes de vie qui tissent avec eux autant de différences. Faut-il donc vouloir soumettre le rythme quotidien à la décision collective locale ?

School schedules: pemanence and openings of a grid

In the 17th century, Jean-Baptiste de La Salle has laid down the rhythmic framework of school which survived until today. From mutual school to the pedagogy of Célestin Freinet, the alternatives to this eurhythmic school stand inside this rhythm. Nowadays, the daily grid is no longer a problem for anyone as it is connected with daily work. But the school schedules cross a diversity of life rhythms which weave with them many differences. Must we consequently submit the daily rhythm to the local collective decision?

Techno-rythme

Le rythme d’évolution des technologies est irréductible au cycle de diffusion des innovations, tel qu’il a été formalisé par le sociologue Everett Rogers. Le techno-rythme n’est pas économique, mais culturel. En tant que tel, il est constitué de la multiplicité d’usages, souvent imprévisibles, qui s’approprient et détournent les produits et services, pour parfois les retourner contre le pouvoir. Deux temps forts illustrent ce rythme : 1966-1969, l’explosion psychédélique, et 1986-1989, la naissance de l’acid house.

Techno-rhythm

The evolutive rhythm of technologies is irreducible to the diffusion of innovations cycle, as it has been formalized by sociologist Everett Rogers. The techno-rhythm is not economical, but rather cultural. As such, it consists of the multiplicity of uses, often unpredictable, which misappropriate the products and services, sometimes to turn them against power. Two highlights illustrate this rhythm: 1966-1969, the psychedelic explosion; 1986-1989, the birth of acid house.

Le pouvoir paradoxal du batteur de jazz

Le groupe de compositeurs-improvisateurs que constitue un ensemble de jazz représente une sorte de micro-utopie sociale dans laquelle le batteur n’est pas un chef, mais le simple médiateur du temps commun. Non coercitif, le pouvoir de cohésion du rythme passe notamment par la finesse de la pulsation. Le batteur n’est pas un métronome, mais toujours à la fois dans et hors la pulsation. Le jeu de Jack DeJohnette illustre ce pouvoir paradoxal.

The paradoxical power of the jazz drummer

The band of composers-improvisers that constitutes a jazz ensemble represents a kind of social micro-utopia in which the drummer is not a chief, but rather the mediator of common time. Cohesive rather than coercive, the power of rhythm implies in particular the fineness of the pulsation. A drummer is not a metronome, but always at the same time in and out of the pulsation. The drumming of Jack DeJohnette illustrates this paradoxical power.

Axiomes de survie pour une rythmanalyse politique

Cet article propose une série d’axiomes et de règles. Contre les hétérorythmies qui écrasent les subjectivités et contre l’arythmie de la mondialisation néolibérale, cette axiomatique soutient une série de revendications rythmiques et polyrythmiques pour notre temps. Un agencement synrythmique est fait d’une multiplicité de rythmes intérieurs (endorythmies) qui entrent en résonance et s’entraînent mutuellement en dansant autour de leurs périodicités.

Axioms of survival for a political rhythmanalysis

This article proposes a set of axioms and rules. Against the heterorhythms which break the subjectivities and against the arrhythmia of neo-liberal globalization, this axiomatic upholds a set of rhythmic and polyrhythmic claims for our time. A synrhythmic assemblage is made of a multiplicity of inner rhythms (called endorhythms) which resonate with each other and lead each other as they dance around their periodicities.

Icônes 46

Entretien avec Simon Boudvin

Caroline Soyez-Petithomme : Ta sélection de photographies puise dans deux séries qui illustrent la reconversion des avions (pages 1 à 7) et des châteaux d’eau (pages 42 à 47). Le thème et l’organisation sérielle ou typologique évoquent l’œuvre de Bernd et Hilla Becher. Outre cette référence, pourquoi ces bâtiments ou ces appareils t’intéressent-ils ? Simon […]

Making Do and Getting By

Richard Wentworth répond souvent à une question par une question. À l’instar de son œuvre qui invite à poser un regard nouveau sur notre environnement quotidien, sa stratégie discursive ne cesse de reposer les choses. À propos de sa pratique et de la façon dont il se définit, Wentworth explique : « Si l’on considère […]

Giasco Bertoli, Tennis Courts

Dans ce numéro, la revue Multitudes présente dix-sept photographies inédites de la série Tennis Courts – Tennis Courts, Giasco Bertoli, Nieves, Zurich, 2009. de l’artiste Giasco Bertoli. Il a débuté cette série en 1999 dans le Sud de la Suisse, sa région d’origine, et l’a poursuivie jusqu’à aujourd’hui au gré de ses voyages. Si le […]

À Chaud 46, automne 2011

Bienvenue aux indignés, mutins et luttants

Le Mouvement du 15 Mai, rassemblé environ un mois sur la Puerta del Sol de Madrid autour du chant No nos moveran (repris des combats des républicains espagnols de 1936), s’inscrit dans un vent de révolte qui agite depuis de nombreux mois tout l’espace méditerranéen. Des rues de Sidi Bouzid aux villes de Syrie, en passant […]

Qu’est-ce que l’indignation ?

Tout d’abord, rappelons ce qu’est l’indignation[[Ce texte est tiré de l’article « L’indignation et le conatus de l’État spinoziste » paru originellement en 1994 et republié récemment dans la collection d’articles d’Alexandre Matheron, Études sur Spinoza et les philosophies de l’âge classique, Lyon, ENS éditions, coll. « La croisée des chemins », 2011, p. 222-223.. […]

Y’en a marre

Rap et contestation au Sénégal Thiat & Sidy Cissokho Le 23 juin 2011 était prévu le vote d’une loi modifiant le mode de scrutin de l’élection présidentielle sénégalaise de 2012. Cette loi devait permettre au futur président d’être élu en même temps que son vice-président, au premier tour, avec 25 % des voix. Des manifestations […]

Hors-champ 46.

Au bord de la langue de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration

Cet article analyse le dispositif muséal proposé par la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration ouverte à Paris en 2008. Une carte postale, un discours d’inauguration, un lieu marqué par son histoire de banlieue, une réflexion sur la rencontre des langues nous font entrer dans les complexités et les nuances des représentations de l’immigration, ainsi que dans les croisements entre les meilleures intentions et les pires violences qui se côtoient dans cet espace muséal.

On the Verge of Language. The Parisian Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration

This article analyses the staging of the history of immigration proposed by the Museum for the History of Immigration which opened in Paris in 2008. A postcard, an official speech, a location on the border of many historical spaces, a reflection on the encounters between languages reveal the nuances and complexities inherent to the representation of immigration. The article addresses the way in which the best intentions and the worst violence coexist within the museum.

Le texte complet n’est pas encore disponible en ligne. Vous pouvez le consulter sur le site de Cairn à l’adresse suivante : [http://www.cairn.info/revue-multitudes-2011-3.htm->http://www.cairn.info/revue-multitudes-2011-3.htm.

Au bord de la langue de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration

Cet article analyse le dispositif muséal proposé par la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration ouverte à Paris en 2008. Une carte postale, un discours d’inauguration, un lieu marqué par son histoire de banlieue, une réflexion sur la rencontre des langues nous font entrer dans les complexités et les nuances des représentations de l’immigration, ainsi que dans les croisements entre les meilleures intentions et les pires violences qui se côtoient dans cet espace muséal.

On the Verge of Language. The Parisian Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration

This article analyses the staging of the history of immigration proposed by the Museum for the History of Immigration which opened in Paris in 2008. A postcard, an official speech, a location on the border of many historical spaces, a reflection on the encounters between languages reveal the nuances and complexities inherent to the representation of immigration. The article addresses the way in which the best intentions and the worst violence coexist within the museum.

Le texte complet n’est pas encore disponible en ligne. Vous pouvez le consulter sur le site de Cairn à l’adresse suivante : [http://www.cairn.info/revue-multitudes-2011-3.htm->http://www.cairn.info/revue-multitudes-2011-3.htm.